^

Politique

Anti-système vraiment ?

Leurs financements et les nôtres : les riches donateurs d’Éric Zemmour

Une enquête parue ce jeudi 20 janvier dans Médiapart dévoile les soutiens financiers d'Éric Zemmour qui sont pour plupart des grands donateurs, dirigeants des grandes entreprises, issus des milieux d’affaire... en résumé des bourgeois.

vendredi 21 janvier

Alors que Zemmour et son équipe de campagne revendiquent avoir déjà engrangés 9 millions d’euros de dons, c’est à dire à peu près ce que Macron avait récolté en 2017, une enquête Médiapart révèle qui sont les soutiens de Zemmour. Ce dernier a su s’entourer de « grands donateurs » et engranger des montants faramineux. Si selon Julien Madar, le responsable des financements de la campagne de Zemmour interrogé par Médiapart, les 6 millions d’euros récoltés par « les amis d’Éric Zemmour » montreraient « l’adhésion populaire » à sa campagne, la réalité semble bien différente d’après les éléments de l’enquête.

En effet, comme l’indique Médiapart, la réalité c’est que les financements d’Éric Zemmour proviennent en premier lieu de « grands donateurs issus des milieux d’affaires ». D’ailleurs, depuis le mois de mai, le candidat organise des dîners de levées de fonds dans lequel il invite des bourgeois de tout genre (avocats, écrivains, banquiers, cadres dirigeants de grandes entreprises, directeurs de fonds d’investissements…), toujours selon l’enquête. D’ailleurs parmi les 35 donateurs identifiés par Médiapart, on trouve notamment Chantal Bolloré la sœur de Vincent Bolloré, Xaviers Caïtucoli, l’ex-PDG de direct Energie, ou encore des cadres dirigeants de Vinci ou Channel...

Quoi qu’il en soit, ce qui transparaît c’est que si l’équipe de campagne de Zemmour veut nous faire croire que ces dons reflètent le soutien populaire, à celui qui serait un candidat anti-système, qui XX en dehors des canaux traditionnels de la vie politique, on voit qu’il n’en est rien. Sa candidature aux tonalités réactionnaires, racistes et anti-populaires a en réalité de quoi convaincre une partie de la bourgeoisie à la recherche d’un candidat pour 2022.

A l’inverse, un jeune ouvrier comme Anasse Kazib qui incarne une candidature subversive, un programme réellement en rupture avec le système, pour les travailleurs, la jeunesse et les quartiers populaires lui ne bénéficie d’aucun d’aucun soutien de milliardaires, mais voit même les banques, les médias et les institutions mettre des bâtons dans les roues de sa candidature. Mais ces barrières n’ont pas empêché le cheminot d’engranger déjà plus de 200 parrainages, et de remplir des meetings dans divers villes de France.

A l’opposé, des candidats comme Eric Zemmour qui bénéficient d’une surexposition médiatique et de leurs amitiés avec les puissants, aucun millionnaire, aucun patron n’aidera à financer la campagne d’Anasse. Les financements sont à l’image de la campagne, ce sont vos dons, ceux des travailleurs et travailleuses, des jeunes, de toutes les personnes qui se retrouvent dans cette candidature.

Vous croyez dans cette candidature ? Vous pensez qu’il est central qu’Anasse Kazib puisse prendre part aux débats en 2022 ? Vous considérez que sa candidature est un enjeu démocratique ? Faites-un don sur www.anassekazib2022.fr !



Mots-clés

Présidentielles 2022   /    Eric Zemmour   /    Anasse Kazib   /    Finance   /    Médiapart   /    Politique