^

Jeunesse

Ni Macron, ni Le Pen !

Macron réprime les étudiants mobilisés : tous dans la rue samedi 16 !

Face à la répression de la police de Macron à l'encontre des étudiants mobilisés de la Sorbonne nous relayons le communiqué du Poing Levé. Aucune poursuite contre les étudiants mobilisés ! Face à Macron et Le Pen, rendez-vous dans la rue samedi 16 !

vendredi 15 avril

Ce mercredi 13 avril, plusieurs centaines d’étudiants votaient l’occupation de la Sorbonne pour s’opposer au chantage d’un second tour réactionnaire entre Macron et Marine Le Pen.

Depuis, la seule réponse du gouvernement et du rectorat a été la répression. La fermeture des centres de La Sorbonne, de Tolbiac et de l’université Paris 3 visent à empêcher les étudiants de se réunir sur leurs lieux d’études.

Jeudi 14 avril matin, plusieurs fourgons de CRS étaient postés devant l’université et empêchaient les étudiants de rentrer pour participer à l’AG prévue à 13h. Plus tard, alors que les étudiants commençaient à se réunir place de La Sorbonne pour soutenir l’occupation et s’organiser, la police gazait et bloquait l’ensemble des rues menant à la place.

Toute la journée, les étudiants de l’occupation qui souhaitaient en sortir auront été séquestrés par la police au sein du bâtiment pendant que ceux venus se rassembler en soutien auront été gazés, matraqués, violentés voire interpellés.

La répression du mouvement de La Sorbonne est scandaleuse et inacceptable. Elle montre la volonté de Macron d’empêcher les jeunes de s’organiser pour se faire entendre après cinq années d’attaques et de précarisation.

• Aucune poursuite contre les étudiants occupants de La Sorbonne
• Solidarité avec les camarades de Science Po Paris, agressés par l’extrême droite alors qu’ils bloquaient leur établissement
• Face au gouvernement et l’extrême droite, manifestons notre colère dans un cortège jeune samedi 16 à 14h, place de la Nation !



Mots-clés

Université Paris 1   /    Marine Le Pen   /    Emmanuel Macron   /    Répression   /    Jeunesse