×

Grève, blocage, Macron dégage !

« On n’en veut pas de ta réforme, trou du cul » : Macron hué et interpellé en Alsace

En déplacement à Muttersholtz puis à Sélestat en Alsace cet après-midi, Macron a été reçu par plusieurs centaines de manifestants, une coupure d’électricité dans une des usines visitées, des huées et des « Macron démission ».

Gabriella Manouchki

19 avril 2023

Facebook Twitter
« On n'en veut pas de ta réforme, trou du cul » : Macron hué et interpellé en Alsace

Crédits photos : capture d’écran BFM TV

Ce mercredi, Macron avait prévu de se mettre en scène en train de « tourner la page des retraites » à Muttersholtz puis Sélestat dans le Bas-Rhin. Au programme : visite de l’entreprise familiale Mathis, chargée de fabriquer le centre aquatique pour les Jeux olympiques, puis « bain de foule » à Sélestat.

Si l’opération visait à promouvoir sa politique sur le plan du travail, dans la continuité de son allocution, les travailleurs et manifestants en ont décidé autrement. À l’appel de l’intersyndicale locale, militant·es ouvrier·es et cheminot·es l’attendaient de pied ferme avec un concert de casseroles.

Un rassemblement que la Macronie n’a pas toléré et qui a donc fait l’objet d’une répression immédiate pour éviter toute confrontation : non seulement les manifestants et le centre de la ville ont été bouclés, mais au moins deux personnes auraient été arrêtées.

Mais ce n’était pas la seule action prévue. Rompus aux opérations de « sobriété énergétique », les énergéticiens ont coupé l’électricité de l’usine où Macron avait prévu de faire son petit coup de com au cours de la visite. Au micro de BFMTV, le président n’a rien trouvé de mieux que de commenter : « c’est pas les casseroles qui feront avancer la France (…) les manifestants ne veulent pas parler, ils veulent faire du bruit », et d’ajouter « on doit travailler davantage pour produire plus de richesses ».
 
Une énième provocation envers les millions de personnes qui se mobilisent depuis 3 mois jour pour jour contre la réforme des retraites. Celles-ci ont heureusement pu lui exprimer toute leur colère quelques heures plus tard à Sélestat, où Macron avait prévu un bain de foule. Celui-ci a fait face à une hostilité éclatante : huées, « Macron démission », mais également interpellations comme celle d’un homme expliquant « on n’en veut pas de ta retraite, trou du cul ». Un symbole frappant de la colère suscitée par le Président et sa contre-réforme.
 

Bilan de l’opération « retour au contact de la population » : Macron a beau s’obstiner à surjouer la confiance d’un gouvernement décidé à refermer la séquence des retraites, il ne peut faire un pas sans que les travailleurs lui rappellent leur détermination à lui faire payer son passage en force. Il faut une stratégie pour organiser cette colère et faire reculer Macron !

Canal Telegram : @revolution_permanente

Facebook Twitter
Vague de solidarité après la convocation de militants de Révolution Permanente par la police

Vague de solidarité après la convocation de militants de Révolution Permanente par la police

Solidarité avec la Palestine : deux militants de RP convoqués pour « apologie du terrorisme »

Solidarité avec la Palestine : deux militants de RP convoqués pour « apologie du terrorisme »

Offensive : le Sénat adopte une loi antigrève historique dans les transports

Offensive : le Sénat adopte une loi antigrève historique dans les transports

Lidl : comment l'entreprise soutient la colonisation en Cisjordanie

Lidl : comment l’entreprise soutient la colonisation en Cisjordanie

5€ pour un rendez-vous raté chez le médecin : pour Attal, le problème de la santé c'est les patients

5€ pour un rendez-vous raté chez le médecin : pour Attal, le problème de la santé c’est les patients

Tribune. Solidarité avec les militant.e.s Solidaires de l'EHESS réprimé.es pour leur soutien à la Palestine

Tribune. Solidarité avec les militant.e.s Solidaires de l’EHESS réprimé.es pour leur soutien à la Palestine

Doublement de la production de canons CAESAR : Macron accélère la cadence militariste

Doublement de la production de canons CAESAR : Macron accélère la cadence militariste

Retournement de veste : la macronie et le RN refusent de voter le texte sur les « prix planchers »

Retournement de veste : la macronie et le RN refusent de voter le texte sur les « prix planchers »