^

Politique

Violences policières

Paris. Des manifestants et un reporter gravement blessés par la police place de la République

Ce 5 décembre, plusieurs dizaines de milliers de manifestants ont défilés partout en France. A Paris, le dispositif policier massif a contribué à aviver les tensions avec les manifestants. A l’arrivée à République, des affrontements ont eu lieu dans lesquels les policiers ont gravement blessés plusieurs personnes en faisant usage notamment de grenades GLI-F4.

samedi 5 décembre 2020

Il s’agit d’un bilan provisoire, mais les témoignages se multiplient concernant plusieurs blessures graves occasionnées par les forces de l’ordre Place de la République. Alors qu’un dispositif policier impressionnant a été imposé aux manifestants toute la journée, des affrontements ont en effet eu lieu à l’arrivée d’une partie du cortège, le reste n’ayant pu quitter la Porte des Lilas Les lacrymogènes, grenades de désencerclement se sont abattus sur les manifestants.

Ainsi, Amar Taoualit, journaliste, a été blessé à la jambe gravement par une grenade de désencerclement.

Un homme qui serait vigile pour les médias a également reçu un éclat de grenade au mollet.

D’après les premières informations disponibles, plusieurs manifestants ont également été blessés. Sur plusieurs vidéos, on peut ainsi voir un manifestant blessé au visage être pris en charge par les medics.

Un manifestant aurait également été gravement blessé à la main d’après plusieurs témoignages concordants et des médias comme Spoutnik et BFM TV.

A la répression se sont couplée des interpellations, 64 dans toutes la France selon les premiers chiffres annoncés, dont celle de notre camarade du NPA Jeunes.




Mots-clés

Loi sécurité globale   /    Manifestation   /    Paris   /    Violences policières   /    Politique