^

Notre classe

Attaque de l’extrême-droite

Raphaël Arnault et un syndicaliste étudiant clermontois agressés par l’extrême droite : solidarité !

Raphaël Arnault, un militant antifasciste de la Jeune Garde a été attaqué à Lyon par des membres de l’extrême droite armés dans les transports en commun. Quelques jours plus tôt, un syndicaliste étudiant clermontois a également été la cible, avec sa famille, de militants d'extrême-droite. Solidarité face à la violence d'extrême-droite !

vendredi 1er octobre

Crédits photo : O Phil Des Contrastes

Sur Twitter ce jeudi, Raphael Arnault, militant de la Jeune Garde, porte-parole de l’organisation a raconté sur Twitter s’être fait agresser par des membres de l’extrême-droite à Lyon. Dans la Gare de Perrache, alors qu’il prenait le tram, une vingtaine de militants d’extrême-droite armés avec des cutters, des barres et des ceintures s’en sont pris à lui et trois de ses camarades.

Les vingt agresseurs ont essayé de monter dans le tram mais les militants antifascistes ont réussi à les repousser avec le soutien d’autres passagers. Dans une vidéo publiée, on voit ainsi les agresseurs partir.

Ce n’est pas la première fois que Raphäel Arnault subit une agression de l’extrême-droite. Le 9 septembre dernier, il s’était fait attaquer à Paris en sortant du train. Il avait à l’époque reçu un coup de canne sur la tête, ouvrant son arcade. Cette fois-ci c’est un de ses camarades qui a subi une blessure, un coup de cutter à la main.

Quelques jours plus tôt, c’est un syndicaliste étudiant clermontois qui était victime d’une agression d’extrême droite avec sa famille. « Moi et la personne de ma famille se font agresser en pleine rue par des fascistes qui nous ont filmé et diffusé sur leurs réseaux regroupant des milliers voir dizaines de milliers de fachos, mais c’est parce que je l’aurais cherché en dénonçant ses idées » a-t-il expliqué sur Twitter. Depuis plusieurs mois, ce militant est victimes des attaques incessantes de l’extrême droite, qui fait circuler des images de lui sur les réseaux, et de plusieurs agressions.

Face à ces attaques qui sont l’expression de la violence de groupes d’extrême-droite, particulièrement actifs dans certaines villes comme Lyon, il est essentiel de s’organiser et de construire le rapport de forces non seulement dans la rue, mais également les entreprises et les lieux d’études pour détruire les bases politiques sur lesquelles elle se construit. Ce rapport de forces passe par la lutte contre le racisme et l’Islamophobie d’Etat, les violences policières, les lois liberticide et xénophobes, l’exploitation dans des conditions particulièrement indignes des travailleurs issus de l’immigration mais également contre l’impérialisme français qui justifie ses atrocités perpétrées à l’étranger par un discours raciste et paternaliste

Soutien à Raphaël Arnault et au syndicaliste étudiant de Clermont agressés et à toutes les personnes confrontées aux violences de l’extrême droite !




Mots-clés

Antifascisme   /    Extrême-droite   /    Notre classe