×

Grève pour la vérité et la justice

Réseau pour la grève générale : « Face aux violences policières, nous devons peser par la grève ! »

Le crime policier de Nahel, lycéen de 17 ans, a fait exploser la colère dans les quartiers populaires qui se révoltent depuis trois jours. Communiqué du Réseau pour la Grève Générale.

30 juin 2023

Facebook Twitter
Audio
Réseau pour la grève générale : « Face aux violences policières, nous devons peser par la grève ! »

Ce mardi 27 juin, la police a tué, encore une fois, en toute impunité. Nahel, lycéen de 17 ans, a été tué d’une balle dans le thorax après avoir été menacé de mort par un policier, encouragé par un autre qui a crié « Shoote le ! ».

Ce meurtre atroce, filmé par des témoins, vient montrer au grand jour ce qui arrive bien trop souvent dans les quartiers populaires, où les violences et les humiliations de la police vont jusqu’à donner la mort. Cette impunité est encouragée par un État qui ne cesse de renforcer les politiques sécuritaires, autoritaires et racistes. Depuis 2017, sous le gouvernement Hollande, les policiers ont le droit de tirer lorsqu’ils constatent un « refus d’obtempérer ».

Un véritable « droit de tuer » qui a fait au moins treize morts lors des contrôles routiers en 2022. En 2020, le gouvernement Macron fait passer la loi sécurité globale, ainsi que d’autres lois racistes et sécuritaires qui ne font que renforcer et augmenter les moyens répressifs de l’État et sa police. Récemment à Marseille, Emmanuel Macron a encore annoncé de nouvelles mesures sécuritaires dans les quartiers populaires.

Face aux violences policières et à un pouvoir autoritaire, unissons nos colères !

La colère face à ce nouveau meurtre policier et pour exiger justice et vérité explose depuis deux jours dans de nombreux quartiers populaires, en région parisienne et ailleurs en France. Récemment, le gouvernement a décrété la dissolution des Soulèvements de la Terre, dans une offensive répressive sans précédent.

Depuis plusieurs années, une prise de conscience a émergé dans les différents mouvements sociaux. Des gilets jaunes au mouvement contre la réforme des retraites, en passant par les mobilisations écologistes, antiracistes ou encore la loi travail en 2016, la police réprime et mutile les manifestant-e-s.

Il est temps d’arrêter de se battre chacun-e de son côté. Nous faisons face à la même police qui nous réprime et nous mutile, au même gouvernement qui veut nous imposer un monde de précarité, où l’on travaille jusqu’à la mort et nous oppose la matraque et la répression à chaque fois que l’on cherche à relever la tête, que ce soit dans nos quartiers, dans nos lieux de travail ou d’étude ou dans nos manifestations.

Le Réseau pour la Grève Générale refuse la logique selon laquelle les syndicats ne devraient se préoccuper que des retraites et des salaires, et pas de ce qui arrive à la jeunesse et aux travailleurs-euses dans les quartiers où on habite. Pour exiger justice et vérité pour Nahel et tous-tes les blessé-e-s, mutilé-e-s et tué-e-s par la police, dans les quartiers et dans les manifestations, nous devons peser de toutes nos forces et avec nos moyens d’actions les plus forts, notamment la grève. Les confédérations doivent prendre clairement position en soutenant la révolte des quartiers et en proposant une perspective d’ensemble pour en finir avec le cours autoritaire et sécuritaire. Nous ne pouvons pas regarder ailleurs, nous devons mettre toutes nos forces dans la balance.

Justice et vérité pour Nahel et toutes les victimes des violences policières !

Abrogation de la loi de 2017 et de toutes les lois sécuritaires et racistes !

Battons-nous ensemble, révoltons-nous, dans la rue et par la grève pour arrêter le cours autoritaire du gouvernement Macron et sa police !


Facebook Twitter
Réponse d'une cheminote au PDG de la SNCF : « il cherche à monter les usagers contre les grévistes »

Réponse d’une cheminote au PDG de la SNCF : « il cherche à monter les usagers contre les grévistes »

Roissy. Première victoire : une centaine de grévistes sans-papiers obtiennent des autorisations de séjour

Roissy. Première victoire : une centaine de grévistes sans-papiers obtiennent des autorisations de séjour

L'exploitation paye : le PDG de Stellantis a gagné plus de 100 000 euros par jour en 2023

L’exploitation paye : le PDG de Stellantis a gagné plus de 100 000 euros par jour en 2023

Tous à Paris le 1er mars en soutien à Christian Porta, délégué CGT réprimé par un géant de l'agrobusiness !

Tous à Paris le 1er mars en soutien à Christian Porta, délégué CGT réprimé par un géant de l’agrobusiness !

Education. Face au projet mortifère de Macron, il faut construire une réponse d'ensemble !

Education. Face au projet mortifère de Macron, il faut construire une réponse d’ensemble !

Tour Eiffel : cinquième jour de grève reconductible, la mairie de Paris cherche à calmer la colère

Tour Eiffel : cinquième jour de grève reconductible, la mairie de Paris cherche à calmer la colère

Attal soigne la FNSEA et réprime les agriculteurs qui dénoncent Lactalis

Attal soigne la FNSEA et réprime les agriculteurs qui dénoncent Lactalis

Poursuite de la grève à Neuhauser : « 200 000€ de frais d'huissiers mais pas d'augmentation ! »

Poursuite de la grève à Neuhauser : « 200 000€ de frais d’huissiers mais pas d’augmentation ! »