^

Jeunesse

Stop aux fermetures administratives !

Sorbonne. Face à la mobilisation les directions universitaires ferment les facs pour asphyxier la mobilisation

Après l’occupation des étudiants de La Sorbonne, les Presidences Universitaires ferment les centres et basculent les cours en distanciel pour asphyxier la mobilisation. Revendiquons la réouverture de nos facs !

jeudi 14 avril

AFP Loïc Venance

Depuis le vote en AG le 13 avril de l’occupation de la Sorbonne, les fermetures administratives de centres universitaires se multiplient. Cette mobilisation, lancée par plus de 600 étudiants contre le second tour réactionnaire entre Macron et Le Pen, effraie les présidences d’université et le gouvernement qui cherchent à vider les facs pour empêcher qu’un mouvement commence.

En effet, le Centre PMF de Paris 1, à Tolbiac, a été évacué en pleine journée, et fermé également. Paris 1 a par ailleurs basculé autoritairement l’ensemble de ses cours en distanciel. La présidence de Paris 3 a aussi fermé des centres et notamment celui de Censier. Science Po Paris est fermée depuis le 14 avril au matin. D’autres universités, notamment l’Université de Paris, ont renforcé drastiquement leur sécurité, avec des dizaines de vigiles. Le Crous a également fermé plusieurs points de restauration.

Pendant ce temps, le centre Sorbonne est assiégé par la police, avec de nombreux étudiants séquestrés à l’intérieur. Un rassemblement a regroupé près de 1000 étudiants Place de la Sorbonne pour protester contre cette répression.

Ces fermetures administratives sont un moyen évident de réprimer la mobilisation et d’empêcher l’organisation politique des étudiants face à Macron et Le Pen et contre un second tour réactionnaire.

Il faut absolument revendiquer l’ouverture immédiate de toutes nos universités ! Ce ne sont pas aux Présidences de facs de décider, en fonction de l’agenda du gouvernement, de quand nous pouvons accéder à nos universités !

L’ensemble des personnels, des professeurs et des étudiants doivent se mobiliser pour la banalisation des cours, contre la mise en distanciel des cours qui permet de contourner la mobilisation, et surtout, pour l’ouverture des facs. Les universités appartiennent aux étudiants et personnels qui les font tourner, elles doivent rester ouverte !



Mots-clés

Présidentielles 2022   /    Marine Le Pen   /    Emmanuel Macron   /    Université   /    Jeunesse