×

Répression

Un militant PCF de 83 ans menotté et interrogé pour avoir interpellé Oliver Dussopt

Ce samedi, au cours d'une visite d'Olivier Dussopt à Tournon-Sur-Rhône, un militant de 83 ans a été violemment arrêté, menotté et interrogé au commissariat pour avoir refusé de serrer la main du ministre et l’avoir interpellé sur la politique du gouvernement.

Alexis Taïeb

11 juillet 2023

Facebook Twitter
Un militant PCF de 83 ans menotté et interrogé pour avoir interpellé Oliver Dussopt

Crédits photo : PCF Romans

Samedi 8 juillet, le ministre du travail Olivier Dussopt était en visite à Tournon-sur-Rhône pour l’inauguration de « Tournon Plage ». Jean Fantini, un militant PCF de 83 ans, l’a interpellé à cette occasion. Refusant de lui serrer la main, il a expliqué dans un entretien au Dauphiné Libéré avoir déclaré : « Non, monsieur Dussopt, je ne touche pas la main à un traître et à un renégat ». Suite à quoi, il a été menotté puis interrogé avant d’être relâché sans poursuite après 45 minutes passées au commissariat.

Dans un communiqué de presse publié sur la page Facebook de son fils, le militant explique que c’est le service d’ordre du ministre qui l’a « appréhendé fermement ; plaqué contre un platane […] puis menottés par eux et transféré bruyamment à la gendarmerie ». Les autorités locales, elles, essayent de défendre le gouvernement et justifient cette interpellation comme une « réaction proportionnée » face à une soi-disant violence du militant octogénaire.

Une version démentie par un communiqué du collectif Tournon en commun, dont faire parti Jean Fantini. On peut ainsi lire que « refusant néanmoins de serrer la main au ministre, il a été appréhendé violemment, plaqué contre un platane par quatre agents du service d’ordre du ministre […] mais également que « Aujourd’hui Jean [Fantini] souffre de séquelles douloureuses aux poignets (menottes) et aux bras (clés d’immobilisation) ».

Cette violente interpellation du militant de 83 ans pour avoir dénoncé la politique gouvernementale, est un exemple de plus de la décomplexion de la répression policière en France, mais aussi et surtout de l’état d’alerte et de peur qui occupe les hautes sphères dirigeantes. Pour rappel, il y’a deux mois à peine, les membres du gouvernements étaient en impossibilité de sortir dans la rue sans tomber sur un comité d’accueil de manifestants opposés à la réforme des retraites. Olivier Dussopt s’en souvient bien, lui qui en a été lui-même victime le mercredi 3 mai à Paris.

Ce lundi, des soutiens locaux se sont rassemblés dans la ville pour déposer des pancartes de soutien au militant. « Honte à toi », « Police partout, justice nulle part », « Délinquant à 83ans » peut-on lire.

Cet épisode nous rappelle que la crise politique ouverte par la réforme des retraites est loin de s’être refermée, et que la détestation et l’opposition qu’ont exprimé des millions de personnes durant ces six derniers mois de lutte contre la réforme des retraites existent encore. C’est pourquoi le gouvernement continue de réprimer quiconque oserait élever la voix contre lui, même lorsque ces personnes ont 83 ans.

Dans son communiqué, Jean Fantini conclue que : « pour ma part, je ne cesserai jusqu’à mon dernier souffle, d’accompagner de toutes mes forces ces militants de quelque obédience qu’ils soient, pour l’avènement de la société de justice et de paix dont nous avons tant besoin ». Nous apportons tout notre soutien à Jean Fantini et sa famille.


Facebook Twitter
Survie : « La lutte anticoloniale du peuple kanak est une lutte pour redevenir maître de leur propre destin »

Survie : « La lutte anticoloniale du peuple kanak est une lutte pour redevenir maître de leur propre destin »


Déclaration. Contre la répression coloniale, défendons le droit à l'autodétermination de la Kanaky

Déclaration. Contre la répression coloniale, défendons le droit à l’autodétermination de la Kanaky

« L'ordre sera rétabli quoiqu'il en coûte » : un week-end de répression coloniale en Kanaky

« L’ordre sera rétabli quoiqu’il en coûte » : un week-end de répression coloniale en Kanaky

Léopold Lambert : « La situation en Kanaky s'inscrit dans la continuité de la violence coloniale française »

Léopold Lambert : « La situation en Kanaky s’inscrit dans la continuité de la violence coloniale française »

Lutte indépendantiste et répression coloniale en Kanaky : revoir l'émission de RP

Lutte indépendantiste et répression coloniale en Kanaky : revoir l’émission de RP

Grève à Radio France : quelles suites après la journée réussie du 12 mai ?

Grève à Radio France : quelles suites après la journée réussie du 12 mai ?

« Journée prisons mortes » : un mouvement pour exiger toujours plus de répression

« Journée prisons mortes » : un mouvement pour exiger toujours plus de répression


Circulaire Moretti : l'Etat se prépare à condamner massivement les Kanak

Circulaire Moretti : l’Etat se prépare à condamner massivement les Kanak