^

Politique

Répression

Un record pour un mouvement social : 216 Gilets jaunes incarcérés en un mois

Le ministère de la Justice a communiqué les chiffres des incarcérations qui se sont abattues contre la mobilisation des gilets jaunes lors du premier mois du mouvement.

vendredi 4 janvier

Ces chiffres, recensés par le ministère de la Justice et révélés par RTL dévoilent un nombre important de personnes incarcérées : 216 entre le 17 novembre et le 17 décembre, un record pour une mobilisation sociale.

Et ce n’est pas tout. En effet, sur l’ensemble du territoire, plus de 4500 personnes ont été envoyées en garde à vue. Un chiffre extrêmement élevé, pour des motifs douteux pour la plupart : masque en papier sur le visage, un gilet jaune sur le dos, ou même simplement du sérum physiologique dans la poche.

Ce bilan révèle en chiffre concret ce que les manifestants et bon nombres de personnes mobilisées depuis plusieurs semaines avaient déjà observé : face au gilets jaunes, le gouvernement a décidé de sortir l’artillerie lourde en matière répressive. Les vastes opérations d’interpellations systématiques montraient déjà que le gouvernement craignait ce mouvement d’ampleur largement soutenue par la population.

Outre les interpellations massives et systématiques lors des manifestations, les sanctions pénales et la prison ferme commencent à tomber, avec des séries de procès aberrants, et ce à l’heure où Alexandre Benalla continue de correspondre avec Macron et voyage avec des passeports diplomatiques sans être inquiété le moins du monde par la justice. Ce qui démontre bien le parti pris de la justice et les intérêts qu’elle défend. Il est également intéressant de noter qu’en province, les magistrats ont envoyé trois fois plus de personnes en prison qu’à Paris.

Un autre fait qui démontre que la volonté du gouvernement d’écraser le plus possible la révolte qui s’exprime de manière très radicale dans certaines régions de France, à l’heure où la mobilisation s’est largement enracinée partout dans l’hexagone, avec une détermination que les flashballs et lacrymo n’arrivent pas à éteindre.

Crédits Photo : AFP




Mots-clés

Gilets jaunes   /    #JusticeDeClasse   /    Répression   /    Politique