^

Monde

Climat

« Youth for Climate ». En Belgique, la jeunesse se mobilise en masse pour le climat

Youth for Climate, la jeunesse pour le climat. C'est le nom de la mobilisation ces derniers jours en Belgique. Si les aspirations écologiques de la population belge ne sont pas nouvelles, la mobilisation grandissante de la jeunesse est en train de bousculer l'agenda politique. Cela fait 4 jeudis d'affilée qu'une masse de la jeunesse, du collège comme du lycée ou encore des étudiants, se retrouvaient dans la rue pour dénoncer les politiques environnementales dévastatrices du gouvernement et des multinationales.

jeudi 31 janvier

Ainsi les jeunes ont décidé de prendre la politique de leur pays en main. La plus grande manifestation jeune de l’histoire du royaume s’est réalisée le dernier jeudi 24 janvier, avec pour but de déclarer la guerre à ces politiques qui ne se soucient guère de l’avenir du monde. Des slogans du type « on est plus chauds que le climat » ou encore « je n’ai pas assez d’argent pour aller vivre sur la Lune » se dressaient parmi les 35 000 jeunes à Bruxelles, les 2 000 à Liège et les 700 à Namur. Ces chiffres montrent le caractère massif, engagé et jeune que la lutte pour le climat prend en Belgique.

Malgré la baisse numérique de ce jeudi 31 janvier, avec 12 500 jeunes à Bruxelles et 15 000 à Liège selon les chiffres de la Police, la mobilisation s’ancre dans la durée. Ils réclament des mesures fortes et conséquentes pour faire face à l’état critique de la situation écologique nationale et mondiale.

Cette jeunesse prend le relais des 70 000 personnes sorties dans la rue le 1er décembre 2018, qui demandaient, elles aussi, une politique sérieuse quant à l’écologie. Les étudiants se mobilisent massivement, et ne doutent quant à sécher leurs cours puisque, comme le disait un des slogans : « si je sèche c’est parce que l’eau monte ». Les jeunes lycéens et étudiants n’hésitent pas à crier leurs revendications chaque jeudi et ne sont pas prêts d’arrêter : une plateforme pour recueillir les idées sur la transition écologique est déjà en marche.

Comme l’affirmait une manifestante, la mobilisation de la jeunesse sur la question climatique ne risque donc pas de s’endiguer : « Chaque semaine, nous allons nous assurer de ne pas pouvoir être ignorés. Et on le fera encore et encore, jusqu’à ce qu’ils écoutent ! »




Mots-clés

Jeunesse   /    Ecologie   /    Belgique   /    Monde