^

Notre classe

ONET-SNCF Complice

Ce samedi, manifestons à Saint-Denis en soutien aux grévistes d’H.Reinier ONET

Après 36 journées de grèves consécutives, les grévistes de H. Reinier ONET appellent à une manifestation de soutien ce samedi 9 décembre à 14h dans la ville de Saint-Denis.

Samedi, les grévistes de H.Reinier ONET veulent faire entendre leur voix ! « La voix joyeuse mais déterminée des travailleurs en lutte pour le respect et la dignité. » Ni les provocations de la direction d’ONET et l’attitude répressive et complice de la SNCF, qui vient d’envoyer aujourd’hui même des convocations au tribunal Administratif pour occupation illégale des locaux à une dizaine de grévistes, ni même les interventions de la police en armes pour casser la grève n’entacheront la détermination des grévistes. Bien au contraire, les salariés sont plus soudés et déterminés que jamais face aux provocations, à la répression, et aux humiliations.

Pour l’heure, la combativité des grévistes du nettoyage a payé. La direction a lâché sur un certain nombre de revendications, comme par exemple le passage à la convention collective manutention ferroviaire pour tous et l’annulation de la clause mobilité. L’un des derniers points durs concerne la question de l’augmentation de la prime de vacances de 20 % par rapport au montant actuel. Une revendication qui correspond tout simplement à une harmonisation avec ce qui se fait sur bon nombre de sites de la profession, de façon notamment à être alignés sur d’autres chantiers de la région Ile-de-France (Gare du Nord, Saint-Lazare, Versailles…). Mais pour l’heure, H. Reinier Onet refuse toute avancée à ce sujet prétextant ne pas en avoir les moyens financiers

C’est une gageure pour une entreprise qui se targue d’enregistrer un chiffre d’affaire de plus d’1,7 milliards d’euros pour l’année 2016. Mais qu’on se rassure, il s’agissait du même prétexte invoqué pour la prime de panier qu’ils ont arraché grâce à la grève : passer du minimum conventionnel 1,90 euros à la modique somme de 4 euros par jours. Une revendication pourtant dérisoire, d’autant que la prime panier avoisine 4 à 6 euros ailleurs dans la région. Pour l’heure, la direction a lâché en acceptant d’attribuer une prime de panier à y compris à ceux qui à l’origine ne rentraient pas dans le dispositif, mais au prorata de leur temps de travail. Mais les grévistes continuent à se battre pour que la prime panier soit appliquée à tous, y compris ceux qui travaillent à temps partiel (environ 40% de l’effectif).

Pour soutenir les grévistes qui arrachent revendications après revendications, les soutiens sont plus nombreux que jamais, comme en témoigne le succès du repas de solidarité organisé mercredi soir. Le comité de soutien formé ce lundi s’active pour aider aux tâches de la grève comme les diffusions de tracts, les collages, tandis que nombre d’organisations politiques et syndicales et associatives soutiennent ce conflit exemplaire dont la médiatisation est croissante. C’est dans ce contexte que ce 7 décembre, comme chaque jour depuis 5 semaines, les grévistes réunis en assemblée générale à la Gare Saint-Denis, ont voté la reconduction de leur grève.

Pour finir de défaire ONET, il s’agira d’être massivement présent lors de la manifestation organisée à Saint-Denis ce samedi à 14h au départ de la gare de Saint-Denis (RER D) :

- 14h Prises de parole et rencontre avec les grévistes
- 15h Départ de la manifestation

Evenement facebook

« Tout le monde est invité à venir les soutenir dans leur lutte, les grands comme les petits. Les grévistes animeront les rues de Saint-Denis avec fanfare et chorales, tambours et trompettes, joie et bonne humeur ! Venez nombreux et nombreuses ! »

Pour soutenir la grève, en ligne : www.lepotcommun.fr/pot/smk9h0kl ; Par chèque SUD-Rail de Paris Nord, 39 Bis Boulevard de la Chapelle 75010 Paris. Pour connaître les revendications des grévistes en détail : https://www.facebook.com/SUDRailParisNord/. Comité de soutien : : https://www.facebook.com/soutienGreveONET/ .




Mots-clés

Onet   /    Grève   /    SNCF   /    Répression   /    Notre classe