^

Monde

Les armes de destruction, les vraies

USA. La plus grosse bombe conventionnelle de tous les temps larguée sur l’Afghanistan

Les Etats-Unis viennent de lancer la plus grosse bombe de tous les temps, hors arsenal nucléaire, sur des positions de Daech en Afghanistan. Encore un bombardement à messages multiples. Encore une démonstration du potentiel de nuisance de cette puissance impérialiste.

Ce n’est pas la première fois que les Etats-Unis utilisent cette arme redoutable. Mais, dans le contexte actuel, ce bombardement a une signification particulière. Soi-disant visant un réseau de tunnels utilisés par Daech dans la province de Nangarhar, à l’Est de l’Afghanistan, les Etats-Unis on lancé cette bombe de 10 tonnes.

On ne sait pas encore si la décision a été prise par Trump ou directement par le commandement militaire. En tout cas le président nord-américain soutient tout à fait le bombardement et le commandement militaire s’est félicité en déclarant qu’il s’agissait « de la munition juste pour réduire ces obstacles et maintenir la bonne dynamique de l’offensive étatsunienne contre Daesh [en Afghanistan] ».

Les militaires nord-américains déclarent également qu’ils ont pris « toutes les précautions pour éviter des victimes civiles lors de l’attaque ». Cependant, vu le type de bombe et, surtout, le passif des Etats-Unis concernant les assassinats de civils lors de ses opérations militaires, on ne peut faire aucune confiance à ces déclarations. D’ailleurs, pour le moment, il n’y a aucune information sur le bilan en termes de pertes de vies humaines, ni de dégâts matériels.

C’est une action spectaculaire qui s’inscrit dans l’offensive militaire (sélective) menée par l’administration Trump au niveau international. Celle-ci cherche à donner de l’autorité au nouveau président, aussi bien à l’étranger qu’aux Etats-Unis. En effet, le bombardement d’une base aérienne de l’armée syrienne de Bachar al-Assad et l’envoi d’un porte-avions à la péninsule coréenne, constituaient des messages à destination d’acteurs multiples.

Ainsi, cette énorme ogive a été créée spécialement pour détruire les bunkers et les installations nucléaires souterraines comme celles de l’Iran ou encore celles de la Corée du Nord mais aussi d’autres puissances rivales. Le message est donc clair.

Mais pour les travailleurs et les classes populaires à travers le monde, principalement pour ceux dans les pays visés par ces attaques, le plus inquiétant c’est la capacité destructrice de cette puissance impérialiste et de ses partenaires. Et l’administration Trump semble être en train d’accélérer cette tendance, commencée bien entendu déjà sous l’administration Obama. En effet, pendant les trois premiers mois de 2017, 450 bombes ont été lancées en Afghanistan, alors que pour tout 2016, 1300 bombes ont été lancées sur ce pays. Pendant les deux premiers mois de son gouvernement, Trump a lancé deux fois plus de bombes qu’Obama pendant la même période.

Les puissances occidentales disent vouloir « désarmer le monde » (ou plutôt ceux qui ne sont pas leurs amis). Mais on peut alors se demander, qui nous protège des impérialistes qui, eux, sont armés jusqu’aux dents et jouissent d’une totale impunité pour tuer ?




Mots-clés

Afghanistan   /    Impérialisme   /    Barack Obama   /    Donald Trump   /    Daesh   /    Vos guerres, ’no more’ !   /    Proche et Moyen-Orient   /    Etats-Unis   /    Monde