^

Politique

"En défense des biens et des personnes"

2 ans de prison pour un Gilet Jaune pour avoir « frappé un fourgon » : jusqu’où ira-t-on ?

Impliqué dans l'attaque d'un fourgon de police en février à Lyon, le jeune homme a été condamné vendredi dernier à 2 ans de prison dont 8 mois fermes… pour avoir donné un coup de pied dans le fourgon.

jeudi 25 juillet

Ce vendredi 19 juillet, le verdict tombe pour ce jeune gilet jaune : 2 ans de prison dont 8 mois fermes pour avoir participé d’un coup de pied à l’attaque d’un fourgon de police. Les faits se déroulaient à Lyon, le samedi 16 février.

Cette condamnation n’est plus rare dans l’actualité, avec le tournant répressif de la police mais aussi de la justice cette année. Les manifestations interdites à certains endroits, interdiction de porter du jaune, arrestations et interpellations arbitraires…. On se souvient du gilet jaune qui avait pris six mois de prison ferme pour avoir fait un live Facebook où il appelle à bloquer une raffinerie

Le mouvement des gilets jaunes a dévoilé le vrai visage de la police et de la justice. Instruments de l’État, qui servent les interêts de la classe dominante. On voit qu’il n’a fallu que 5 mois à la justice pour condamner un homme à de la prison ferme pour avoir frappé un véhicule – un être inanimé donc.
Ce n’est pas la même rapidité d’exécution que nous offre la justice quand certains sont éborgnés par la police, ou se sont noyés dans un fleuve. Environ 250 plaintes pour violences policières dans les manifestations de gilets jaunes ont été déposées, mais aucune n’a donné de suites (certains policiers concernés par ces plaintes ont même été récompensés le mois dernier…). Plus d’un mois après la disparition de Steve et toujours aucune recherche adaptée.

On voit alors qu’on vit sous le joug d’une justice de classe, qui condamne plus vite et plus fermement des tapeurs de camionnette plutôt que des cow-boys qui font couler du sang.
Une justice qui gracie hommes politiques et grands patrons malgré des milliards d’euros en jeu ; mais qui condamne de deux mois fermes un adolescent affamé pour avoir volé des pâtes et du riz

Amnistie pour tous les gilets jaunes condamnés !




Mots-clés

Gilets jaunes   /    Christophe Castaner   /    Lyon   /    Répression   /    Politique