^

Politique

Aucune confiance !

49.3, Coronavirus : dans les sondages, la défiance envers l’exécutif se renforce

Si le scandale de Lubrizol avait révélé le manque de confiance des Français envers l’exécutif, après un an de mouvement des gilets jaunes la défiance se renforce et s’illustre de nouveau suite à la gestion du Coronavirus et au coup de force du 49.3.

samedi 7 mars

Si la défiance des Français envers les institutions, mais surtout, envers le sommet de l’Etat, ne date pas d’hier, le mouvement des gilets jaunes l’aura profondément renforcé, à force des mensonges de la part de l’exécutif qui n’aura cessé de couvrir les violences policières en déniant leur existence, de verser dans la fake-news comme avec l’affaire de la Pitié-Salpêtrière. Aussi, cette méfiance s’était illustrée en septembre 2019, avec le scandale de l’incendie de l’usine Lubrizol à Rouen, où des déclarations invraisemblables et contradictoires des membres du gouvernement sur l’absence de risques s’étaient succédé. Ainsi, ils avaient estimé à 73% que l’exécutif avait « caché certaines informations ».

Aujourd’hui, après la réforme des retraites, une grève historique de la RATP et de la SNCF, et le passage en force du 49.3, une récente enquête Odoxa-Dentsu consulting publiée par France Info 3 révèle que « 70% des Français désapprouvent l’utilisation du 49.3 et une majorité estime que son usage coûtera cher aux listes LREM aux municipales ». Dans le Huffintonpost, on relève « un nouveau signe de l’impopularité du gouvernement et du 49-3 déclenché par Édouard Philippe pour la réforme des retraites ». En effet, toujours dans ce même sondage, il y est indiqué que « 58% des Français auraient eux-mêmes voté les motions de censure s’ils avaient été députés ».

Des éléments qui attestent d’une « rupture de confiance », mais qui se combinent avec une autre enquête, cette fois produire par l’Ifop fin février, et dont les résultats traduisent le regard de plus en plus critique des Français « à l’égard de la gestion gouvernementale de cette crise sanitaire et des informations données par les pouvoirs publics ». De plus, « le jugement de la population sur l’action du gouvernement face au coronavirus se montre de plus en plus sévère au regard du nombre croissant de Français estimant qu’il cache certaines informations (57%, +12 points par rapport au 29-30 janvier) ». Enfin, « la majorité des personnes interrogées estiment qu’il ne donne pas tous les moyens aux infrastructures et professionnels de santé pour éviter la propagation de l’épidémie en France (53%) ».

Si, comme le souligne Cécile Cornudet dans Les Echos, « le gouvernement tire son 49.3 quand la crise du coronavirus s’impose, avec l’espoir que, comme dans L’Homme qui en savait trop d’Hitchcock, quand les cymbales sonnent, on n’entende pas le coup de feu  », l’opération risque d’échouer, faute de confiance.

Crédits photo : Martin BUREAU / POOL / AFP




Mots-clés

Coronavirus   /    49.3   /    Emmanuel Macron   /    Politique