×

Jamais tranquille !

« 49.3 on en veut pas ! » : Borne interpellée dans un supermarché par des clients lors d’une opération de comm’

En déplacement dans un supermarché en Eure-et-Loir, Elisabeth Borne s’est faite interpeller par des clients qui lui ont scandé « 49.3 on en veut pas ! ». Malgré qu’il cherche à tourner la page de la réforme des retraites, le gouvernement ne risque pas d’être tranquille pour un moment !

Erell Bleuen

14 avril 2023

Facebook Twitter
« 49.3 on en veut pas ! » : Borne interpellée dans un supermarché par des clients lors d'une opération de comm'

Crédits photo : Capture d’écran BFMTV

Ce vendredi s’annonce encore agité pour la macronie. Alors que le Conseil Constitutionnel doit rendre ses conclusions sur la réforme des retraites dans quelques heures, la sortie de crise est loin d’être assurée pour le gouvernement, toujours affaibli. Interpellé aux Pays-Bas cette semaine et ce matin encore à Notre-Dame-de-Paris par l’Union Départementale de la CGT Paris, Macron ne peut plus se déplacer sans être chahuté.

Ce matin, c’est la première ministre Elisabeth Borne qui a été à son tour bousculée. En déplacement dans un supermarché à Hanches (Eure-et-Loir) pour promouvoir des soi-disant nouvelles mesures face à l’inflation – alors qu’elle n’a en réalité annoncé qu’une revalorisation automatique du SMIC serait enclenchée le 1er mai - la première ministre s’est faite interpeller aux cris de « 49.3, on n’en veut pas ! », « plus de démocratie », « insupportable ! » par des clients.

Bien qu’elle ait continué son chemin comme si de rien n’était, Elisabeth Borne a eu bien du mal à cacher son embarras. Ironie du sort, après que sa sécurité ait évacué les manifestants, la première ministre s’est empressée de déclarer qu’« on est en démocratie donc chacun peut s’exprimer » et que sa « priorité est d’apaiser »...

Pour le jour J de la décision du Conseil constitutionnel et alors que la macronie cherche à tourner la page de la réforme des retraites, la colère est toujours bel et bien là. En témoigne la mobilisation d’hier, qui reste impressionnante après 11 journées de manifestations et les nombreux rassemblements appelés ce soir partout en France, qui confirme que Conseil Constitutionnel ou pas, on se battra jusqu’au retrait. Une situation qui n’augure rien de bon pour la suite du quinquennat Macron.

Canal Telegram : @revolution_permanente

Facebook Twitter

Erell Bleuen

@Erellux

Menace de fermer l'usine : InVivo durcit l'offensive, faisons front avec Christian Porta et les Neuhauser !

Menace de fermer l’usine : InVivo durcit l’offensive, faisons front avec Christian Porta et les Neuhauser !

Interpellation massive : plus de 100 militants écolos en GAV après une action contre Total

Interpellation massive : plus de 100 militants écolos en GAV après une action contre Total


Lidl : comment l'entreprise soutient la colonisation en Cisjordanie

Lidl : comment l’entreprise soutient la colonisation en Cisjordanie

Crise de la dette : le FMI appelle la France à toujours plus d'austérité

Crise de la dette : le FMI appelle la France à toujours plus d’austérité

Kanaky : Macron temporise mais maintient le cap répressif et colonial

Kanaky : Macron temporise mais maintient le cap répressif et colonial

Offensive historique : la durée d'indemnisation du chômage bientôt réduite de 40% ?

Offensive historique : la durée d’indemnisation du chômage bientôt réduite de 40% ?

Le lieu associatif En Gare de Montreuil expulsé par la police et ses habitants placés en garde-à-vue

Le lieu associatif En Gare de Montreuil expulsé par la police et ses habitants placés en garde-à-vue

Répression coloniale : un dirigeant de la RATP dans la délégation de Macron en Kanaky

Répression coloniale : un dirigeant de la RATP dans la délégation de Macron en Kanaky