^

Du Pain et des Roses

HYPOCRISIE

Après avoir porté des réformes d’austérité, Pénicaud s’indigne contre l’inégalité salariale homme-femme

Muriel Pénicaud, ministre du travail, mais aussi millionnaire, « dénonce » les entreprises qui ne respectent pas l’égalité salariale homme-femme, alors-même qu'avec la réforme du code du travail, de l'assurance-chômage ou encore de la réforme des retraites, les femmes sont toujours plus exposées à la précarité et aux inégalités.

vendredi 6 mars

Crédit-photo : François Bouchon / Le Figaro

Un simple index a été construit à partir de cinq indicateurs, sur une échelle de 100 points. Il se décompose entre la rémunération, la répartition des augmentations individuelles, celle des promotions, l’augmentation de salaire au retour du congé maternité, et la parité parmi les dix plus hautes rémunérations.

Parmi les entreprises fautives il y a : Derichebourg, Safran Electronics & Defense Cockpit Solutions, Securitas France, Foncia carrières et compétences ou encore Go Sport. « Celles-ci vont être contactées dans les prochains jours par la direction générale du travail, qui va leur rappeler la loi », a-t-elle expliqué, précisant que, « si dans deux ans, elles [conservaient] cette mauvaise note, elles [s’exposaient] à une amende équivalant à 1 % de la masse salariale chaque année ».

La ministre se veut néanmoins optimiste. Cynisme. « La dynamique est lancée. La note globale moyenne des grandes entreprises est passée de 83 à 87. C’est encourageant. Cela change déjà la vie des femmes, mais il y a encore beaucoup à faire », a-t-elle déclaré. L’index de toutes les entreprises sont disponibles sur le site du ministère

Encore une fois, un membre du gouvernement Macron répond en dehors des réalités. Les femmes n’ont pas besoin du gouvernement pour savoir si elles sont plus exploitées que les hommes, et les grandes entreprises n’ont pas besoin de rappel à la loi, puisqu’elles changent pour elles grâce aux nombreuses réformes faites par Macron. Entre la réforme de l’assurance chômage et celle des retraites, « l’universalité » selon Macron est celle de la misère sociale.

A l’approche du 8 mars, le gouvernement cherche surtout à redorer son image, après le 49-3. Mais nous allons montrer une fois de plus à ce gouvernement que la crise sociale et écologique est bien présente avec Du Pain et Des Roses,, ce 8 mars, nous allons faire bloc contre le capitalisme et le patriarcat !




Mots-clés

patriarcat   /    8 Mars   /    Inégalités   /    Muriel Penicaud   /    Du Pain et des Roses