^

Politique

1er mai à Toulouse

« C’est pas la peine de faire les malins vous faites demi-tour ». Une ambulancière témoigne

Lors de la manifestation du 1er mai à Toulouse, une ambulance en pleine intervention est forcée de rebrousser chemin, bloquée par la police. Une ambulancière témoigne.

jeudi 2 mai

Ce jeudi 2 mai, nous avons publié une vidéo montrant une ambulance forcé de rebrousser chemin, bloquée par la police à l’occasion de la manifestation du 1er mai à Toulouse. Une ironie cynique, alors que dans le même temps le ministre de l’Intérieur Christophe Castaner chercher à criminaliser les manifestants avec l’affaire de la Pitié-Salpêtrière à Paris, véritable fake news, remise en cause par les images publiés sur les réseaux sociaux et largement diffusées.

Suite à la diffusion de cette vidéo, nous avons pu recueillir le témoignage d’une des ambulancières, qui nous a assurée avoir été présentes à l’intérieur du véhicule :

Donc premier barrage de gendarme à Jean Jaurès. Je montre mon ordre de mission et on me laisse passer sans soucis. On arrive sur l’autre barrage à l’opposé je fais pareil.

Je montre mon ordre de mission et le gendarme me dit : « c’est pas la peine de faire les malins vous faites demi-tour ». Je lui dit « mais c’est ridicule j’ai un numéro de dossier et vos collègue nous ont laissé passer ». Je vais dans la rue juste derrière, il a rien voulu savoir et nous a redemandé de faire demi-tour.

Je lui ai alors dit que s’il y avait des complications sur l’état de mon patient, je ferais en sorte qu’ils soient tenus pour responsable. Il m’a dit « ok » et nous avons fait demi-tour applaudis par tout le monde présent et les gendarme hués.




Mots-clés

Toulouse   /    Répression   /    Politique