^

Politique

Opération séduction extrême droite

Castaner, nommé adhérent d’honneur par Génération Identitaire

Grosse opération de communication à destination de l'extrême droite lors du G7 des ministres de l'intérieur les 4 et 5 Avril, où Christophe Castaner a, lors d'une conférence de presse, accusé les ONG d'aide aux migrants d'être complices des passeurs.

lundi 8 avril

Malgré le fait que le gouvernement soit favori dans les sondages pour les élections Européennes, ce dernier est sérieusement mis à mal depuis le mouvement des Gilets Jaunes, notamment sur la question des violences policières. C’est pourtant dans un autre registre que s’est exprimé Castaner le 4 et 5 Avril lors du G7 des ministres de l’intérieur. Au cours d’une conférence de presse, Castaner a déclaré "En méditerranée centrale, on a observé de façon tout à fait documentée une réelle collusion à certains moments entre trafiquants de migrants et certaines ONG" des déclarations tout à fait honteuses et portées la veille par son homologue du gouvernement Italien Matteo Salvini.

Une véritable opération de séduction à destination de l’extrême droite portée par Castaner qui a multiplié ces derniers temps les sorties médiatiques autoritaires, feintant l’ignorance totale des violences policières. Du côté des ONG visiblement consternées par de tels propos, Castaner est pointé du doigt pour des "déclarations dangereuses", car effectivement ces paroles suivent la lignée de l’extrême droite populiste en Italie, mais montrent aussi à quel point le gouvernement est capable d’adapter son discours pour récupérer des voix. Le ministère de l’Intérieur, lui, minimise les déclarations de Castaner à de simples "paroles banales" et qui ont déjà été dites auparavant, ce qui montre une fois de plus la gravité des propos et la déconnexion totale dont fait preuve le gouvernement.

Nommé adhérent d’honneur par Génération Identitaire

Cette opération séduction a visiblement très bien fonctionné. Le groupe d’extrême droite Génération Identitaire s’en est vu ravi et a même décidé de lui adresser une carte d’adhérent d’honneur signe que la frontière politique entre le ministre de l’Intérieur et l’extrême droite est relativement fine. Mais c’est aussi l’occasion de montrer qu’une fois de plus, suite à une sortie médiatique, l’extrême droite qui se dit anti-système est prête à rendre honneur à un membre du gouvernement.

Crédit Image : Bertrand GUAY / AFP




Mots-clés

Génération identitaire   /    Migrants   /    Christophe Castaner   /    Extrême-droite   /    Politique