^

Notre classe

Des nouvelles convocations : les grévistes de la RATP Flandre contre-attaquent et reconduisent la grève

Après Patrick, Yassine et François, c’est au tour de Ahmed et Alex, deux élus CGT des dépôts de bus de Flandre et Vitry de recevoir leur convocation pour un entretien disciplinaire lundi 3 février. Les collègues d’Ahmed, machinistes ou MRB du dépôt de Flandre ont réagi tout de suite : ils reconduisent la grève jusqu’à la date de la convocation.

lundi 27 janvier

Dans une vidéo, Nadia, gréviste depuis le 5 décembre explique que « toucher à Ahmed, c’est toucher à chacun d’entre nous. On a tout fait ensemble, on aurait tous pu être menacés de licenciement, attaquer Ahmed ou Alex c’est nous attaquer tous ». Mohammed, gréviste du dépôt de Flandre ajoute : « le 3 février tout le monde doit être là. Ca doit être une journée de grève massive dans le dépôt et on va la préparer dès maintenant en diffusant des tracts à tous les machinistes, même aux non-grévistes ».

La sanction est bel et bien politique : l’objectif est de montrer que relever la tête ne peut reste impuni : « ce que la direction veut casser, c’est la possibilité d’une équipe soudée capable de lui résister » insiste Mohammed, « et c’est pour ça qu’on doit tous être solidaires ».

C’est donc en grève que les machinistes de Flandre prépareront la contre-attaque. Un exemple à suivre pour le 3 février.

Caisse de grève de Flandre




Mots-clés

RATP   /    Répression   /    Notre classe