^

Monde

Back Live Matter

Etats-Unis. La police tue Adam Toledo, un garçon de 13 ans

Le 29 mars dernier un enfant de 13 ans a été tué par la police. La vidéo du meurtre a été diffusée ce jeudi, alors que la colère gronde de nouveau aux États-Unis, après la mort d'un autre jeune homme noir mardi à Minneapolis.

vendredi 16 avril

Image : Thumy Phan

Adam Toledo avait 13 ans et vivait à Little Village, un quartier majoritairement latino-américain de la ville de Chicago. Le destin d’Adam a été celui de milliers de jeunes afro-américains et latino-américains, qui sont brutalement assassinés par la police raciste nord-américaine.

Dans les jours qui ont suivi le meurtre d’Adam Toledo, la police de Chicago et ses alliés au sein de la justice ont cherché à dissimuler le meurtre. Mais ce jeudi la vidéo a été rendue publique. Elle date du 29 mars à 3 heures du matin et on peut voir les policiers poursuivre le jeune adolescent, lui intimer l’ordre de s’arrêter et de lever ses mains. Au moment où Adam le fait, un policier lui tire dessus, il s’effondre.

Les images des caméras corporelles et des caméras embarquées montrent que Adam Toledo était dans la rue quand, selon les policiers, des coups de feu auraient été signalés dans le quartier. C’est à ce moment là que les policiers ont commencé à les poursuivre. Ils ont crié à Adam Toledo de s’arrêter. Il s’est arrêté. Ils lui ont dit de mettre ses mains en l’air. Il l’a fait. Et puis ils l’ont abattu.

Après que les vidéos aient été publiées, un procureur adjoint du comté de Chicago a indiqué qu’Adam Toledo portait une arme lorsqu’il a été abattu. La vidéo, où l’on voit le jeune adolescent n’est pas armé lorsqu’il lève les mains en l’air. Une porte-parole de la procureure de Cook a ensuite rectifié à la chaîne locale WGN que ce procureur n’était « pas pleinement informé avant de prendre la parole lors de l’audience », tandis que la maire de la ville, Mme Lightfoot a déclaré que les détails de la mort d’Adam communiqués au tribunal étaient exacts, mais qu’il ne lui appartenait pas de confirmer si les informations fournies par le procureur étaient correctes.

Cette accusation mensongère est courante dans le cas de meurtre policier, où les policiers et la justice cherchent à criminaliser les victimes. C’est dans ce sens que l’avocate de la famille Toledo a pris la parole devant la presse :« Qu’Adam ait été un enfant de choeur ou qu’il ait été impliqué dans une activité fâcheuse, le fait est qu’il marchait dans la rue et qu’il a été abattu, sans être armé  » .

Les démocrates cherchent à endiguer la colère

La maire de Chicago, démocrate, Lori Lightfoot a qualifié « d’insoutenables » les images de la mort d’Adam... tout en appelant les habitants de la troisième ville étatsunienne au calme. En effet, la colère face aux violences policières revient de plus belle, en plein procès du policier Derek Chauvin, qui a assassiné George Floyd en mai 2020, et quelques jours après que Daunte Wright, un jeune homme noir également, a été tué à Minneapolis à quelques 800 kilomètres de Minneapolis, par une policière qui affirme avoir confondu son taser et son arme de service.

Le meurtre d’Adam a déclenché des journées de manifestations où les participants ont rappelé les centaines de victimes de la police et ont dénoncé le harcèlement constant contre les communautés noires et latinos à Chicago et dans tout le pays.

Face au retour des mobilisations, la police a mis en place des mesures permettant de déployer ses agents en prévision des manifestations. Par exemple, un pont sur la rivière de Chicago sera levé -d’après le département des Transports de la ville « pour des tests et de la maintenance », et sans aucun lien avec la diffusion de la vidéo. Pourtant l’été dernier, la maire de Chicago, Lightfoot avait levé les ponts reliant le centre ville aux quartiers périphériques, lors des manifestations Black Lives Matter, ce qui avait déjà donné lieu à vives réactions.

La ville de Minneapolis et la ville de Chicago, toutes deux gouvernées par des démocrates, ont férocement réprimé les manifestations de l’année et tout indique qu’elles suivront cette fois la même recette. Rien de très différent des actions des républicains, Trump en tête, qui ont répondu au mouvement par une répression dure de la part de la Garde nationale.

Adam Toledo avait treize ans. Mais son âge n’a pas d’importance. Il a été tué par un policier avec ses mains vides en l’air.




Mots-clés

Police   /    #BlackLivesMatter   /    Racisme   /    Violences policières   /    Etats-Unis   /    Monde