^

Politique

Vous avez dit propagande ?

Le LBD 40 expliqué à des enfants par Castaner : « Je crois qu’ils peuvent tirer sur cette partie-là »

La scène est surréaliste. Le Ministre de l'Intérieur, invité dans l'émission « Au Tableau » sur C8, a présenté le LBD comme on présenterait un jouet pour enfants : indiquant, pas très sûr de lui, les parties du corps qui peuvent être visés par un LBD. Dans la même émission, le Ministre de l'Intérieur avait qualifié les Gilets Jaunes de « monstre sorti de sa boîte. » Le message envoyé aux enfants est clair : il s'agit de rendre légitime l'usage d'une arme qui mutile et éborgne.

vendredi 22 février

La scène est surréaliste. Le Ministre de l’Intérieur, invité dans l’émission « Au Tableau » sur C8, a présenté le LBD comme on présenterait un jouet pour enfants : indiquant, pas très sûr de lui, les parties du corps qui peuvent être visés par un LBD.

On pourrait penser en effet qu’il s’agit d’un simple cours d’anatomie. En réalité, il s’agit d’expliquer quelles parties du corps peuvent être visés (et même doivent l’être) par un LBD, légitimant, face à des enfants, l’usage d’une arme (seulement utilisée en France), qui mutile, éborgne et blesse : « Ils peuvent tirer je crois sur les bras, je crois qu’ils peuvent tirer sur cette partie-là, dit-il en désignant le ventre du personnage, "et sur les membres inférieurs", ajoute-il en tirant un trait qui va de l’entrejambe aux pieds. "Ils doivent absolument éviter la tête", explique-t-il. Cela fera plaisir aux Gilets jaunes éborgnés.

La phrase fait tiquer. On ne compte plus, depuis le début du mouvement, le nombre de personnes touchées à la tête ou éborgnées. Et c’est à ce moment, face à des enfants, que Christophe Castaner déploie sa propagande, dédouanant les forces de répression de leur responsabilité dans les multiples mutilés par le LBD 40 : « Et quand il y a des accidents, et il y en a eu, on a une police, qui surveille la police, et donc on enregistre toutes les plaintes, et on a eu une dizaine de tirs où par accident, on a eu des tirs sur le visage. Et là c’est dangereux, mais cette arme, elle est dangereuse. C’est une balle en plastique, c’est une arme qui est faite pour empêcher quelqu’un d’être violent avec les policiers. Donc elle est puissante. »

Ou comment légitimer la LBD 40, arme barbare, qui blesse,mutile, éborgne, traumatise, face à des enfants. Vous avez dit propagande ?




Mots-clés

Christophe Castaner   /    Répression   /    Politique