^

Du Pain et des Roses

Violences Sexistes

#MeTooGay prend la rue le 27 février face aux violences envers les personnes LGBTI

Après l'émergence du hashtag #MeTooGay, le collectif Paris Queer Antifa organise une manifestation ce samedi à Paris, pour poursuivre ce mouvement dans les rues et briser le silence qui règne autour des violences sexuelles au sein de la communauté LGBT. Le collectif Du Pain et des Roses sera présent.

vendredi 26 février

Le 21 janvier dernier, Guillaume, militant et étudiant à l’université de Nanterre, a dénoncé par un fil Twitter avoir été violé par Maxime Cochard, élu du PCF au Conseil de Paris, et son compagnon Victor Laby, également membre du PCF. Ce tweet a suscité une énorme vague de témoignages de membres de la communauté LGBTI qui y ont trouvé le courage de raconter et dénoncer pour la première fois la violence dont ils avaient été victimes, en brisant ainsi le silence autour des violences sexuelles contre les personnes LGBTI.

Deux semaines après cette publication, Guillaume a mis fin à ses jours et son suicide a bouleversé son entourage militant, la jeunesse et la communauté LGBTI, qui ont organisé un rassemblement devant le siège du PCF à Paris pour lui rendre hommage et un autre rassemblement devant le CROUS à Nanterre, où il a été retrouvé mort.

Pour donner suite à l’immense mouvement qui a eu lieu sur les réseaux sociaux, le collectif Paris Queer Antifa, dont Guillaume était co-fondateur, organise ce samedi à Paris une manifestation de Pigalle à l’Hôtel de Ville dénonçant dans son appel que « les jeunes LGBTQI+ sont particulièrement vulnérables à cause des tabous que notre société entretient. Ces tabous marginalisent les sexualités non hétéro, entretiennent les LGBTIphobies. »

Avec le collectif Du Pain et des Roses, nous appelons à rejoindre la manifestation de ce samedi et à nous organiser indépendamment de l’État et de ses institutions, responsables de l’omerta qui entoure les violences sexistes. Organisons-nous collectivement pour mettre fin à l’oppression patriarcale et hétéronormative et au système capitaliste qui produit ces violences, les reproduit, les maintient et les légitime !




Mots-clés

violences sexistes   /    LGBTphobie   /    LGBT   /    LGBTQI   /    Du Pain et des Roses