×

Université

Paris 1. Total et la BNP viennent faire leur marché parmi les étudiants

Du 6 au 9 février, se tient à Paris 1 le « Forum Objectif Emploi ». Cette réunion des « recruteurs » de banques, cabinets de conseil et entreprises de l’énergie ou encore de l’agroalimentaire dans notre université, n’est rien d’autre que de la publicité pour fournir la future main d’œuvre aux multinationales.

Louise Bravo

6 février

Facebook Twitter
Paris 1. Total et la BNP viennent faire leur marché parmi les étudiants

Crédit photo : Paris 1 Panthéon Sorbonne

Cette semaine, l’université Paris 1 tient un « Forum Objectif Emploi » au Panthéon, qui s’accompagne de l’installation de stands dans la fac des principales multinationales françaises . Alors qu’un étudiant sur deux travaille déjà pour payer ses études, des entreprises comme la Société Générale, Sodexo ou Total Energies viennent sélectionner leur future main d’œuvre directement dans notre université en offrant « un stage, un contrat en alternance ou un 1er emploi » : voilà l’illustration d’une fac au service des patrons. Parmi les exposants, on retrouve : des cabinets de conseil internationaux tels que EY ou KPGM, des géants de l’agroalimentaire (Mondelez, Sodexo), des banques (Rotschild, la Société Générale), des assurances (Axa, Crédit Agricole) et bien sûr TotalEnergies.

Mais rappelons quelques-uns de leurs faits d’armes, à commencer par Total qui détruit la planète tout en augmentant chaque année ses profits. Loin de l’image que l’entreprise cultive à coup de greenwashing, en proposant une offre de métiers dans le « développement durable, et le sociétal », celle-ci mène des projets écocides et colonialistes, en Ouganda et en Tanzanie, où le projet EACOP fait déjà des ravages. Récemment, c’est en Afrique du Sud que Total projette de nouvelles exploitations gazières pour les prochaines années. De leur côté, Axa, la BNP-Paribas, la Société Générale et le crédit agricole, également présents au forum, sont pointés du doigt pour leur rôle complice dans la colonisation israélienne en Palestine. Des ONG telles que Boycott Désinvestissement Sanctions (BDS) dénoncent les liens (notamment de financement) qu’entretiennent ces banques et compagnies d’assurances françaises avec des entreprises israéliennes comme l’Israel Electric Corporation (IEC), qui fournit directement les colonies en énergie.

Plus encore, la BNP et la Société Générale sont toutes deux impliquées dans un scandale de « fraude fiscale hors norme », voire de « fraude fiscale aggravée » selon Le Monde. Un « pillage fiscal », alors que les étudiants, visés comme future main d’œuvre par ces entreprises, peinent à joindre les deux bouts. De son côté, le crédit agricole, derrière ses tentatives de greenwashing, a été largement pointé pendant la mobilisation des agriculteurs pour son rôle dans l’endettement des paysans pauvres et ses liens avec les grands patrons de l’agrobusiness.

Pas étonnant que ces entreprise du CAC 40 qui font des bénéfices records sur le dos du climat et des droits humains aient quartier libre dans les universités, qui augmentent les partenariats publics et privés et les invitent jusque dans nos formations, comme nous le dénoncions avec le partenariat entre le master Bioterre et Eiffage à Paris 1, où Total fait également partie des principaux partenaires,ou celui entre l’université Paul Sabatier à Toulouse et TotalEnergies. Ces entreprises n’ont rien à faire dans nos facs ! L’université doit être un lieu d’émancipation et d’apprentissage, ouvertes à toutes et tous, et non le terrain de recrutement des multinationales.

Alors que la jeunesse est de tous les combats, contre la loi immigration qui aggrave l’exploitation des sans-papiers, ou pour les retraites et de toutes les mobilisations pour le climat, comme les étudiants de Agro-Paris Tech, nous affirmons que nous ne serons jamais les cadres et les dirigeants complices des projets écocides et impérialistes de Total, Axa et toutes les entreprises qui pillent et détruisent la planète !


Facebook Twitter
« Le lieu où je vis ne cesse de se dégrader » : Théo étudiant à Lille 3

« Le lieu où je vis ne cesse de se dégrader » : Théo étudiant à Lille 3

« Tu casses, tu répares » : Gabriel Attal continue d'assommer la jeunesse de mesures répressives

« Tu casses, tu répares » : Gabriel Attal continue d’assommer la jeunesse de mesures répressives

L'Oréal, un soutien d'Israël et de la colonisation partenaire de l'Université Paris-Cité

L’Oréal, un soutien d’Israël et de la colonisation partenaire de l’Université Paris-Cité

Paris 1. Total et la BNP viennent faire leur marché parmi les étudiants

Paris 1. Total et la BNP viennent faire leur marché parmi les étudiants

Communiqué. Non aux sanctions contre les élèves mobilisés du lycée Racine !

Communiqué. Non aux sanctions contre les élèves mobilisés du lycée Racine !

Sélection, autoritarisme, écologie. Le mal-être croissant des jeunes ne tombe pas du ciel

Sélection, autoritarisme, écologie. Le mal-être croissant des jeunes ne tombe pas du ciel


Pression, perte de sens, isolement… des lycéens témoignent : « J'ai l'impression de gâcher ma vie »

Pression, perte de sens, isolement… des lycéens témoignent : « J’ai l’impression de gâcher ma vie »

« On refuse leur politique autoritaire » : plusieurs centaines de lycéens mobilisés ce jeudi

« On refuse leur politique autoritaire » : plusieurs centaines de lycéens mobilisés ce jeudi