^

Jeunesse

Répression du mouvement étudiant

Pour contourner le blocage voté par les étudiants, la présidence du Mirail ferme la fac

L’assemblée générale des étudiants du Mirail, à Toulouse, a voté le blocage ce mercredi, pour la journée de grève du 5 décembre. La présidence a imposé dans la soirée une fermeture administrative de la fac, pour tenter de contourner cette décision.

mercredi 4 décembre

Les manœuvres sont les mêmes dans de nombreuses universités du pays. Après les facs parisiennes et notamment Tolbiac c’est au tour de la présidence du Mirail, à Toulouse, d’essayer d’éteindre par tous les moyens la contestation étudiante à la veille du 5 décembre.

Alors que les étudiants et personnels du Mirail s’étaient réuni à 600 en assemblée générale ce mercredi ont voté le blocage pour rejoindre la grève ce 5 décembre, la présidence a envoyé un communiqué à tous les usagers dans la soirée.

Cette décision de fermer la fac administrativement – en d’autres termes un lock-out pour empêcher les étudiants de se mobiliser à partir de leur lieu d’étude – est également la démonstration que le gouvernement et ses relais dans les universités craignent par dessus tout une explosion de la jeunesse. D’autant plus dans des universités aussi centrales en termes de mobilisation étudiante que le Mirail ou Tolbiac, qui avaient été parmi les plus gros centres de la contestation en 2018 contre la sélection à l’université.

Mais pour autant, les étudiants et les personnels du Mirail ne seront sur le banc de touche en cette première journée de grève : des rendez-vous ont été pris sur le campus tôt le matin, pour rejoindre ensuite les enseignants – de la maternelle au lycée – qui se réunissent en assemblée générale à 9 heures à la Bourse du Travail de Toulouse, et les lycéens à midi, à Saint Sernin, pour partir aux côtés des travailleurs de l’éducation, des lycéens et des étudiants des autres campus en manifestation à 14 heures.




Mots-clés

5 décembre   /    mouvement étudiant   /    Mirail   /    Grève   /    Répression   /    Jeunesse