^

Politique

Extrême-droite

Racisme décomplexé. Un cadre du RN appelle à bombarder et fusiller les supporters algériens

Après les festivités à Barbès provoquées par la victoire de l’Algérie à la Coupe arabe de football ce samedi, un cadre du RN, Frédéric Groussard, a appelé sur Twitter à bombarder et à fusiller les supporters. Rapidement, il a rétropédalé, affirmant s’être fait pirater.

mercredi 22 décembre 2021

Crédits photo : SAMEER AL DOUMY / AFP

Ce samedi, après que l’Algérie a gagné la Coupe arabe de football, ses supporters ont fêté la victoire à Paris, notamment dans le quartier de Barbès. Selon Libération, le soir même, Frédéric Groussard, cadre du RN, s’est empressé de tweeter : « Pour Barbès, il n’y a qu’un mot ou un chiffre pour être tranquille : l’Atome ou 12.7. »

Des mots d’une extrême violence, par lesquels le militant RN appelle à tuer les supporters algériens, faisant référence à la bombe atomique et à la mitrailleuse lourde 12.7. Rapidement, Frédéric Groussard s’est vu dans l’obligation de rétropédaler. Après avoir supprimé son tweet, celui-ci a publié un nouveau message expliquant qu’il s’était fait pirater.

Une explication peu crédible, surtout lorsque l’on creuse dans le passé de Frédéric Groussard. Début novembre, il avait tweeté, en réponse à un tweet de Damien Rieu, autre militant d’extrême-droite également au RN, attaquant des migrants tentant d’arriver en Pologne : « 12.7 ».

Dans ce contexte, l’excuse du piratage peine à convaincre. D’autant que Frédéric Groussard n’est pas le seul de son bord politique à avoir eu des propos racistes et extrêmement violents contre les festivités des supporters algériens. De son côté, le député RN Nicolas Meizonnet a commenté : « Qui peut croire que ces images se passent en France ? » avant de poursuivre « Hélas, elles viennent d’être tournées à Barbès […]. Certains nous diront qu’ils sont Français comme vous et moi, et pourtant… ».

Un nouvel acte de racisme totalement décomplexé de la part d’un cadre du RN pour qui appeler publiquement au meurtre d’algériens ne pose pas problème, venant s’ajouter à la longue liste de propos du même type de la part de militants d’extrême-droite. Cette semaine également, était publiée sur les réseaux sociaux une vidéo mettant en scène des militants pro-Zemmour en train de viser à l’arme lourde des militants de la France Insoumise, des « antifas », des « marocains », des « algériens » et des « bougnoules ».

Face aux menaces, il est plus que jamais nécessaire de construire un front large de riposte avec les organisations se réclamant du mouvement ouvrier, de la gauche et du mouvement social contre l’extrême-droite mais aussi contre le gouvernement de Macron qui encourage ce type de propos avec ses lois racistes et autoritaires.




Mots-clés

Rassemblement National   /    RN   /    Marine Le Pen   /    Racisme   /    Politique