^

Du Pain et des Roses

Du Pain et Des Roses

Rassemblements pour le droit à l’IVG : nous devons continuer à nous battre pour disposer de nos corps !

Ce samedi 26 septembre, le collectif Du Pain et des Roses appelle à se joindre aux rassemblements pour la journée internationale pour le droit à l’IVG. Un droit qui n'est pas garanti pleinement en France et dans le monde, et qui se retrouve encore plus menacé par la crise actuelle du système hospitalier en raison du manque cruel de moyens matériels et humains.

vendredi 25 septembre

Malgré de nombreuses décennies de luttes, l’accès à un droit fondamental et élémentaire tel que l’avortement continue à être refusé dans plus des deux tiers du monde. Les mobilisations de masse qui ont traversé l’Amérique latine, véritables « marée verte » exigeant l’accès à l’éducation sexuelle, à la contraception et à l’interruption volontaire de grossesse, ont dévoilé la terrible réalité à laquelle sont confrontées les femmes dans de nombreux pays, obligées d’accoucher contre leur volonté ou d’avorter clandestinement en utilisant des méthodes qui mettent leur vie en péril.

Et dans les pays où le mouvement des femmes a réussi à imposer ce droit, il continue de faire l’objet d’attaques de la part des gouvernements néo-libéraux. Ainsi, en France, si l’avortement a été légalisé il y a 45 ans, il est loin d’être un droit accessible à toutes, et la crise actuelle sert de prétexte au gouvernement pour continuer à s’attaquer aux droits des femmes. Au cours des quinze dernières années, environ 130 centres d’interruption volontaire de grossesse ont fermé et beaucoup d’autres sont menacés par le manque de moyens, ce qui oblige de nombreuses femmes à parcourir plus de 100 kilomètres pour être assistées.

De plus, étant considéré comme un acte médical indépendant, l’avortement bénéficie d’une clause de conscience spécifique qui protège les médecins – de plus en plus nombreux – qui refusent de le pratiquer. Ceci, ajouté au fait que le délai d’avortement est de 12 semaines, devient une bombe à retardement : on estime que 5 000 femmes sont obligées de se rendre à l’étranger pour se faire avorter chaque année parce qu’elles ont dépassé le délai légal en raison de l’indisponibilité des centres causé par les réductions budgétaires et le manque de personnel.

La situation s’est visiblement aggravée depuis l’explosion de la crise sanitaire, qui implique des restrictions de déplacement à l’intérieur et à l’extérieur du pays et une immense surcharge du système hospitalier. De nombreux centres médicaux se sont donc vu obligés de suspendre les avortements en raison du manque de personnels et d’équipements. Face à cela, les deux ministres d’Emmanuel Macron ainsi que le Sénat, fidèle à ses attributs anti-démocratique et patriarcal, ont rejeté la proposition d’étendre le délai légal de l’avortement à 14 semaines et la suppression de l’obligation d’une deuxième consultation pour les mineures.

Face aux attaques du gouvernement contre ce droit fondamental, plusieurs organisations féministes appellent à un rassemblement à Paris le 26 septembre à République et des rassemblements sont organisés également dans d’autres villes.

Avec le collectif féministe Du Pain et des Roses, nous serons présentes pour dénoncer toutes ces attaques, pour exiger la prolongation du délai légal, la suppression de la double clause de conscience et plus de moyens pour les hôpitaux publics. Face au gouvernement qui instrumentalise les luttes pour les droits des femmes afin de justifier ses politiques racistes et islamophobes, nous défendons un féminisme internationaliste, révolutionnaire contre ce système qui utilise l’exploitation et l’oppression de nos corps pour maximiser les profits des capitalistes.

Rassemblement à Paris, Place de la République à 14h.




Mots-clés

Féminisme    /    IVG   /    Du Pain et des Roses   /    Violences faites aux femmes   /    Du Pain et des Roses