^

Notre classe

Retraites

Répression contre les grévistes. Deux grévistes à terre après un matraquage de la police

Violente charge contre les grévistes qui voulaient manifester en face du siège de LREM à Paris à l’appel de la Coordination SNCF-RATP. Deux blessés et au moins trois interpellés. Les manifestants sont toujours nassés.

jeudi 2 janvier

La coordination RATP-SNCF Île-de-France avait appelé à une action coup de poing symbolique ce jeudi devant le siège de LREM pour exiger le retrait de la réforme des retraites. Plusieurs centaines de manifestants se sont d’abord rassemblés à Châtelet puis se sont dirigés vers le siège du parti du président. Cependant, dès le début la police a tenté d’empêcher les grévistes de mener leur action. Certains ont été bloqués même dans la station de métro.

Finalement, ils ont pu se rassembler à l’extérieur et marcher jusqu’au siège LREM. Mais à ce moment-là la police a lancé une brutale répression pour empêcher l’action symbolique et pacifique. Deux manifestants ont été blessés, un a même perdu connaissance. Les pompiers ont dû intervenir. Au moins trois interpellations violentes ont eu également lieu, dont deux délégués Sud-Rail.

Témoignage sur les violences :

Actuellement, une partie des manifestants se trouve nassée et une autre partie en est éloignée par un cordon de policiers au niveau de l’Avenue de l’Opéra. Les grévistes appellent tous leurs soutiens à venir les soutenir et exiger leur libération immédiate.