^

Politique

Islamophobie

Soutien à Nadiya Lazzouni face à aux menaces de mort islamophobes !

Ce jeudi 8 avril, la journaliste Nadiya Lazzouni rendait publique une lettre qu’elle avait reçue, contenant des menaces de morts et d’agression sexuelle à caractère raciste. Nous nous tenons derrière elle et condamnons fermement ces attaques.

mardi 13 avril

Ce jeudi, la journaliste Nadiya recevait une lettre à son domicile. Pensant initialement qu’il s’agissait d’un don pour le média speakup qu’elle as fondé et anime, son enthousiasme s’est rapidement envolé face au contenu d’une lettre de menaces. Alternant entre un caractère généralement islamophobe et sexiste « Nous vous expulserons au bulldozer bande de putes islamistes », des menaces de mort ciblées « garde ton chiffon nous viserons mieux, petite effrontée » ou enfin un racisme franc et assumé « aucune illusion race de merde. La France sera vierge de tout musulman et islamiste », assimilant par là religion et origine ethnique. Des attaques islamophobes allant jusqu’a menacer la journaliste de mort que nous condamnons fermement.

Face au contenu profondément alarmant de cette lettre, et après avoir hésité à la partager, Nadiya Lazzouni va facilement la rendre publique dans un tweet, interpellant à l’occasion les deux ministres compétents dans cette affaire, Darmanin à l’intérieur, et Schiappa chargée de la citoyenneté, Marlène Schiappa s’est fendue d’un tweet hypocrite de réponse.

Marlène Schiappa propose une réponse aussi timorée (le fait qu’elle réponde est déjà étonnant, comme le remarque Nadiya toujours dans la même interview donné à Le Media). Parlant en effet d’une controverse(laquelle ? Qu’une journaliste porte le voile ?), elle assure Nadiya Lazzouni que si cette dernière décider de déposer plainte, elle sera saisie par la justice, chose que Nadiya n’ignore sans doute pas, étant elle-même détentrice d’un Master de droit. Quelle hypocrisie de la part de Marlène Schiappa de faire mine de s’offusquer de ces attaques alors qu’elle est a l’avant garde d’une lutte islamopohobe, et que son gouvernement a voté l’interdiction du port du voile dans les sorties scolaires, mesure qui stigmatise directement les musulmanes !
Comme l’explique Nadiya dans un interview donné à Le Media, ces menaces ne peuvent être déconnectés du climat islamophobe ambiant. Rien la semaine dernière, les actes islamophobes se sont intensifié en gravité, entre l’incendie d’une mosquée à Nantes et la dégradation du centre culturel musulman Avicenne à Rennes par des tags islamophobes. Dans la même interview, Nadiya note par ailleurs avec justesse que l’on pourrait considérer ces actes comme la préparation d’un acte terroriste islamophobe, comme on les as si tristement vu proliférer ces dernières années (comme l’attaque au couteau du 30 octobre, ou encore l’attentat de Bayonne en 2019).

Comme le dit le vieil adage, il n’est pas de fumée sans feu. En menant des politiques réactionnaires et islamophobes, le gouvernement pave la voie a l’extrême droite pour attaquer les mulsulmans ou assimilés comme tels. A l’image de la loi confortant les principes républicains adoptée ce lundi au sénat et la loi sécurité globale, le gouvernement mène des politiques islamophobes. Avec la dissolution de Barrakacity et du CCIF sur des bases aussi délirantes qu’infondées, le gouvernement instrumentalise l’Assasinat de Samuel Paty pour justifier un renforcement de son appareil répressif envers les personnes racisées.

Face à ces attaques islamophobes et réactionnaires qui s’intensifient, la gauche politique et syndicale doit sortir de son silence. La loi confortant les principes républicains est une loi réactionnaire qui attaque nos droits démocratiques. Il est urgent de construire une riposte d’ensemble pour combattre de front ce gouvernement réactionnaire !




Mots-clés

Racisme d’État   /    Islamophobie   /    Racisme   /    Politique