×

Rassemblement

« Touche pas à ma abaya » : un rassemblement contre l’attaque islamophobe ce vendredi à Trappes

Réunissant des lycéennes et leurs familles, un collectif « Touche pas à ma abaya », constitué à la suite des annonces de Gabriel Attal, appelle à un rassemblement demain à 14h devant le lycée La plaine de Neauphle, à Trappes.

Mica Torres

7 septembre 2023

Facebook Twitter
« Touche pas à ma abaya » : un rassemblement contre l'attaque islamophobe ce vendredi à Trappes

Face aux politiques islamophobes et sexistes du gouvernement, des lycéennes, mamans, grand-mères et proches s’organisent. Un collectif « Touche pas à ma abaya », constitué à la suite des annonces de Gabriel Attal, appelle ainsi à un rassemblement demain à 14h devant le lycée La plaine de Neauphle, à Trappes.

Contactée par Révolution Permanente, Inès, maman et membre du collectif explique la démarche : « On a décidé de dénoncer cette offensive parce qu’on la trouve discriminatoire, islamophobe et aussi liberticide, parce qu’elle empêche les jeunes filles musulmanes de choisir leur tenue vestimentaire et elles se sentent oppressées et humiliées ».

En effet, depuis le 4 septembre et l’annonce de l’interdiction des abayas dans les établissements scolaires, un certain nombre de lycéennes subissent, selon un profilage raciste, une véritable traque aux vêtements trop longs. Le collectif reçoit de nombreux témoignages en ce sens.

Ines raconte : « On a eu des témoignages de plusieurs lycéennes, à St Denis, à Trappes, à Elancourt, qui disent que même si elles portent des vêtements tels qu’un pantalon et un tee-shirt large, comme le lycée sait qu’elle sont voilées à l’extérieur, elles reçoivent une convocation chez le proviseur ou le CPE. »

Cette maman dénonce le caractère raciste, stigmatisant de « cette police du vêtement » : « Si tu t’appelle Camille ou Fatoumata, ce n’est pas la même chose. Si tu t’appelles Camille c’est une robe, si tu t’appelles Fatoumata, c’est une abaya, je ne trouve pas ça normal ». Les administrations justifient leurs exclusions stigmatisantes et islamophobes par des arguments absurdes. Par exemple, une jeune fille a été exclue pour port d’un ensemble beige… qui serait une couleur « islamique ».

Ines salue les mobilisations de professeurs et d’élèves en solidarité : « Au lycée Utrillo à Stains, les professeurs se sont mis en grèves, j’ai aussi vu qu’il y avait un lycée à Rennes qui avait fait une AG qui va donner lieu à un blocus pour dénoncer ces discriminations ».

Ce vendredi à 14h, le collectif appelle donc à venir nombreux pour sa première initiative devant le Lycée La Plaine de Neauplhe à Trappes, suite à l’exclusion de plusieurs lycéennes : « Demain on veut appeler à la résistance mais aussi utiliser des moyens légaux, on appelle les parents des élèves concernés à nous rejoindre. Peu importe le nombre que nous serons, on se déplacera pour les soutenir. »

Le collectif a à cœur d’organiser des rassemblements devant tous les lycées concernés par ces mesures. Pour s’opposer à la politique de Macron et d’Attal, soyons nombreux demain à leurs côtés !


Facebook Twitter
Interdiction de Tik Tok : le gouvernement peine à défendre sa répression coloniale devant le Conseil d'Etat

Interdiction de Tik Tok : le gouvernement peine à défendre sa répression coloniale devant le Conseil d’Etat

Survie : « La lutte anticoloniale du peuple kanak est une lutte pour redevenir maître de leur propre destin »

Survie : « La lutte anticoloniale du peuple kanak est une lutte pour redevenir maître de leur propre destin »


Jean-Paul, tué par la police à Aulnay : le policier a menti et ses collègues l'ont aidé à se couvrir

Jean-Paul, tué par la police à Aulnay : le policier a menti et ses collègues l’ont aidé à se couvrir

Circulaire Moretti : l'Etat se prépare à condamner massivement les Kanak

Circulaire Moretti : l’Etat se prépare à condamner massivement les Kanak

5 mai 1988 : quand l'armée française massacrait les indépendantistes dans la grotte d'Ouvéa

5 mai 1988 : quand l’armée française massacrait les indépendantistes dans la grotte d’Ouvéa


Toulouse. Le 18 mai, une journée solidaire pour exiger un logement pour tous !

Toulouse. Le 18 mai, une journée solidaire pour exiger un logement pour tous !

Kanaky : Des milices mènent des chasses à l'homme contre les Kanak

Kanaky : Des milices mènent des chasses à l’homme contre les Kanak

Impunité. Non-lieu en appel pour les gendarmes impliqués dans la mort d'Adama Traore

Impunité. Non-lieu en appel pour les gendarmes impliqués dans la mort d’Adama Traore