^

Politique

Acte 36 contre la répression

Toulouse, acte 36. Banlieues et Gilets jaunes contre la répression !

Samedi pour l'acte 36, les gilets jaunes et le collectif Justice et vérité pour Adama, appellent à sortir dans les quartiers populaires pour porter la mémoire de ceux que la police tue et mutile. De Paris à Toulouse, le mot d'ordre est commun : ripostons à l’autoritarisme !

vendredi 19 juillet

Trois ans après la mort d’Adama Traoré, la marche en sa mémoire se fera aux cotés des gilets jaunes avec pour point de rendez-vous Beaumont-Sur-Oise. Elle se fera donc au nom de toutes les victimes de violences policières. L’énorme répression connue par le mouvement des gilets jaunes, s’abat depuis des décennies sur les habitants des quartiers populaires. Le lien est directement fait dans l’appel à la manifestation :

« Ce combat, c’est aussi le combat pour Ali, Lamine, Wissam, Amine, Gaye, Angelo, Babacar, et des dizaines de personnes tuées par la police au cours des dernières décennies, dans le silence et le mépris. Cibles de la violence d’État parce qu’elles sont racisé-e-s, parce qu’elles sont banlieusardes. Et c’est aussi le combat pour Zineb, Rémi, Malik, Vital et toutes les personnes tuées, mutilées, blessées par la répression féroce des manifestations. Après 7 mois de mobilisation gilets jaunes, nous comptons plus de 2500 blessés, 24 personnes éborgnées, 5 mains arrachées, le meurtre de Zineb Redouane, plus de 10.000 gardes à vues, 2000 condamnations, 390 incarcérations... Au cours des dernières décennies, seules les révoltes des banlieues en 2005 ont été plus réprimées ».

A Toulouse aussi les gilets jaunes appellent à manifester au départ de la Reynerie. Le rendez vous est fixé à 14 h place André Abbal et s’inscrit dans un travail de longue haleine de la part des gilets jaunes toulousains. Depuis de nombreux samedi, ils occupaient ponctuellement un rond-point au cœur du quartier du Mirail, en mettant en avant le mot d’ordre de convergence.

Aussi, dès l’acte 3 le collectif Adama était venu rejoindre les manifestations sur les Champs Élysées, au sein du pôle Saint-Lazare. Pour l’acte 30 les gilets jaunes s’étaient déjà donnés rendez-vous à Saint-Denis pour mobiliser les banlieues. Mais ce samedi s’annonce particulier. La marche pour Adama en lien avec les gilets jaunes sera l’occasion d’envoyer un symbole fort, en jonction entre une famille qui lutte avec courage depuis 3 ans contre un Etat policier raciste et ses manœuvres (au risque de voir des frères emprisonnés) et un mouvement historique dans l’histoire des luttes en France qui a dû faire face à la férocité de cet État et de ses chiens de garde.

Crédits photo : BFM




Mots-clés

Comité Vérité pour Adama   /    Gilets jaunes   /    Toulouse   /    Violences policières   /    Répression   /    Politique