^

Culture et Sport

Une chorale militante "interdite de revendiquer" par la Police de Metz

Le 23 mai à Metz les chanteurs et chanteuses de la "Chorale Révolutionnaire" se sont fait verbaliser pour "participation à une manifestation interdite". Interrompus par des policiers, dont un lançait même "Il est interdit de revendiquer", ils ont dû remballer leurs chansons et leurs panneaux avant de se prendre chacun une amende.

samedi 26 septembre

Le 23 mai à Metz les chanteurs et chanteuses de la "Chorale Révolutionnaire" se sont fait verbaliser pour "participation à une manifestation interdite". Leurs chansons de Bella Ciao à La Semaine Sanglante, pour la révolution, la lutte, l’espoir d’une vie meilleure la solidarité internationale, le partage des richesses et contre le capitalisme, le fascisme, le racisme et le sexisme étaient accompagnées de quelques panneaux sur la gestion scandaleuse de la crise sanitaire qui a privilégié les intérêts financiers plutôt que les intérêts humains.

Interrompus par des policiers, dont un lançait même "Il est interdit de revendiquer", ils ont dû remballer leurs chansons et leurs panneaux avant de se prendre chacun une amende. Les 14 choristes refusent de se laisser intimider par l’autoritarisme de la classe dirigeante et contestent ces verbalisations devant le tribunal.

Pour les aider à payer les frais de justice ils ont lancé une cagnotte en ligne :
Lien vers la cagnotte

Vous trouverez ci dessous leur communiqué.

Force à eux pour leur juste combat et à bientôt dans la rue pour entendre leurs voix porter nos idées !




Mots-clés

Répression policière   /    Manifestation   /    Musique   /    Répression   /    Culture et Sport