×

Génocide

Une nouvelle Nakba : Netanyahou ordonne le transfert des Palestiniens réfugiés à Rafah

Le premier ministre israélien a demandé à l’armée israélienne de préparer un plan d’évacuation des 1,4 million de Palestiniens qui ont trouvé refuge à Rafah vers un lieu inconnu. Un pas de plus vers l'expulsion des Palestiniens de Gaza et la fuite en avant génocidaire.

Enzo Tresso

10 février

Facebook Twitter
Audio
Une nouvelle Nakba : Netanyahou ordonne le transfert des Palestiniens réfugiés à Rafah

Alors que les négociations entre la diplomatie étatsunienne et certains gouvernements arabes ont été interrompues par la décision soudaine du gouvernement israélien de poursuivre sans trêve les opérations génocidaires de Tsahal dans la bande de Gaza, Netanyahou a demandé à l’armée israélienne de préparer une offensive d’envergure contre Rafah et a ordonné l’évacuation des 1,4 million de Palestiniens réfugiés dans l’enclave. Netanyahou maintient ainsi les objectifs de guerre de Tsahal : prendre contrôle de la porte sur de l’enclave et du corridor de Philadelphie pour expulser les Palestiniens hors de Gaza ou les anéantir sur le sol de l’enclave.

Dans un tweet lapidaire, le premier ministre israélien a ainsi déclaré « qu’il était impossible d’atteindre l’objectif de la guerre, la destruction du Hamas, en laissant quatre de ses bataillons à Rafah. Au contraire, il est clair que l’intense activité à Rafah exige que les civils évacuent les zones de combat. Ainsi, le Premier Ministre Benjamin Netanyahou a ordonné aux Forces de Défense Israéliennes et aux Forces de sécurité de soumettre au Cabinet un plan combiné pour l’évacuation de la population et pour la destruction des bataillons ».

L’offensive sur Rafah présage du pire. La ville, à la bordure sud de l’enclave, sert de refuges aux 1,4 millions de Palestiniens que les bombardements au nord avaient exilé. Alors que les conditions humanitaires sont catastrophiques dans la ville, devenue en quelques semaines le plus grand camp de réfugiés du monde, l’offensive israélienne ne peut que conduire à de nouveaux massacres.

Comme le note le New York Times, « le bureau de Netanyahou n’a donné aucun détail concret concernant le moment où les évacuations pourraient avoir lieu, sur le moment où les forces israéliennes entreraient dans la ville ou sur le lieu vers lequel les populations pourraient se diriger ». D’après El País, l’Autorité palestinienne s’inquiète d’un nouveau nettoyage ethnique : « le pas franchi par Israël confirme l’idée, très répandue depuis le début de la guerre, que tout cela fait partie d’un plan visant à expulser les habitants de Gaza ». S’il est probable que les forces israéliennes ne laisseront pas la population retourner au nord (désormais un amas de ruine et de poussière) le temps de l’offensive, elles n’ont nulle part où chercher refuge sur le territoire de l’enclave. Ne reste donc que l’Egypte et le Sinaï pour accueillir les millions de déplacés de la guerre coloniale.

Le gouvernement israélien avait multiplié depuis le 7 octobre les déclarations favorables à une « émigration volontaire » des Palestiniens et à un nouveau nettoyage ethnique de la bande de Gaza. Il semble aujourd’hui près de réaliser son vœu génocidaire, massacrant un peuple sans refuge jusqu’à ce que les atrocités contraignent l’Egypte à ouvrir les portes de Rafah. Alors qu’Al-Sissi dénonce les projets israéliens et refuse d’ouvrir la porte au sud de l’enclave, Netanyahou choisit la diplomatie du carnage pour renforcer la pression sur le gouvernement égyptien.

Face à cette nouvelle Nakba, il faut combattre à tout prix le silence ou le soutien complice des puissances impérialistes. Contre l’alliance du silence et du soutien, il est plus urgent que jamais de construire un vaste mouvement de solidarité à la résistance palestinienne et au peuple palestinien, fermement résolu à lutter pour ouvrir un second front capable d’entraver la marche du génocide du peuple palestinien.


Facebook Twitter
Les bourgeoisies arabes monnayent leur soutien au nettoyage ethnique de Gaza

Les bourgeoisies arabes monnayent leur soutien au nettoyage ethnique de Gaza

Alerte de l'ONU : Tsahal coupable de viols, humiliations et exécutions de femmes et d'enfants

Alerte de l’ONU : Tsahal coupable de viols, humiliations et exécutions de femmes et d’enfants

Augmentation du salaire minimum : non, le président argentin n'a pas fait de cadeau aux travailleurs !

Augmentation du salaire minimum : non, le président argentin n’a pas fait de cadeau aux travailleurs !

« S'il est extradé, il mourra » : dernier recours pour Julian Assange face à l'acharnement des Etats-Unis

« S’il est extradé, il mourra » : dernier recours pour Julian Assange face à l’acharnement des Etats-Unis

Wuambushu acte II : Mayotte encore le laboratoire des politiques anti-immigrés du gouvernement

Wuambushu acte II : Mayotte encore le laboratoire des politiques anti-immigrés du gouvernement

Israël continue de bombarder une population affamée et bloquée à Rafah

Israël continue de bombarder une population affamée et bloquée à Rafah

Argentine. +300% pour le ticket de bus, Milei saigne les classes populaires

Argentine. +300% pour le ticket de bus, Milei saigne les classes populaires

Famine, maladies, misère : la catastrophe humanitaire s'approfondit à Gaza

Famine, maladies, misère : la catastrophe humanitaire s’approfondit à Gaza