^

Monde

En lutte contre les licenciements

Argentine : 10.000 personnes au concert solidaire avec les ouvriers de Pepsico

Après plus d’un mois d’une lutte acharnée, dimanche a eu lieu un concert solidaire pour la réintégration de tous les travailleurs et travailleuses de Pepsico, en présence de plusieurs artistes reconnus. Cela exprime le soutien populaire massif à ceux et celles qui mènent un combat exemplaire, parce que loin d’être une exception, Pepsico est devenu un véritable symbole de la lutte des travailleurs contre les licenciements et le chômage en Argentine.

Une lutte acharnée qui récolte un énorme soutien populaire

Après plus d’un mois de lutte, les travailleurs et travailleuses de Pepsico sont en train de devenir un exemple et un point de référence pour ceux et celles qui veulent se battre contre les licenciements dans toute l’Argentine. Plus d’un mois d’une lutte qui a traversé différents moments qui ont transformé les « leonas de Pepsico » (les lionnes de Pepsico, en référence aux ouvrières qui sont majoritaires dans l’usine), ainsi que leurs collègues hommes, en un symbole de la lutte ouvrière du pays. L’occupation de l’usine et la féroce répression dont les travailleurs ont été victimes et qui a été regardée par de millions de personnes à la télé, une manifestation massive avec près de 30.000 personnes qui protestaient contre la répression, l’installation d’une tente en face du Parlement, le soutien aux ouvriers en lutte de la part de centaines d’artistes dont le célèbre cinéaste britannique Ken Loach, plusieurs journées nationales avec barrages filtrants et blocage d’autoroute pour lutter contre les licenciements à Pepsico mais aussi partout ailleurs dans le pays, voilà quelques-uns des moments qui ont contribué à faire de Pepsico un symbole de lutte connu dans tout le pays. Le soutien depuis le début du conflit de la part des députés du FIT (Front de Gauche et des Travailleurs), malgré le discours tenu par le gouvernement cherchant à faire croire que les licenciements sont de la responsabilité de l’extrême-gauche, a permis d’amplifier encore plus leur lutte, non seulement dans la rue, mais aussi au Parlement et dans les médias, où les candidats du FIT, et notamment du PTS, profitent des apparitions médiatiques pour populariser la lutte des Pepsico et dénoncer les licenciements et la répression qu’ont subi les ouvriers.

Un concert solidaire en présence de plus de 10.000 personnes

A Buenos Aires, sur la place qui se trouve devant le Parlement, où les travailleurs de Pepsico ont installé leur tente après la brutale répression et leur expulsion de l’usine, pour démontrer qu’ils allaient continuer le combat, s’est tenu ce dimanche un énorme festival solidaire avec leur lutte. Plus de 10.000 personnes étaient présentes et de nombreux artistes reconnus, tels que le groupe Flema, Karamelo Santo, et encore d’autres, se sont déplacés pour exprimer leur soutien. Un concert de lutte et de solidarité, un mélange de rock, jazz, ska, reggae, et folklore, qui a fait vibrer les milliers de personnes venues soutenir les ouvriers en lutte. L’argent récolté de la vente de t-shirts et boissons ira remplir la caisse de soutien pour leur réintégration.




Mots-clés

Pepsico   /    Licenciement(s)   /    Argentine   /    FIT   /    Monde