^

Politique

Toujours plus de répression

Macron en guerre ? Des blindés de la gendarmerie à Paris pour l’acte IV des Gilets Jaunes !

C'était dans l'air, c'est désormais officiel. Une douzaine de camions blindés de la gendarmerie seront déployés à Paris, pour la manifestation des Gilets Jaunes ce samedi 8 décembre.

C’est officiel, le degré de répression du gouvernement contre le mouvement des Gilets Jaunes va (encore) passé un cap. Ce samedi 8 décembre, pour « l’acte IV » des manifestations débutées le 17 novembre dernier, une douzaine de camions blindés de la gendarmerie seront déployés à Paris, information confirmée par Edouard Philippe sur le plateau de TF1. Une première dans la capitale ! Ces véhicules, équipé de lames pouvant dégagé des barricades enflammées et embarqué de l’artillerie légère d’une portée d’une centaine de mètres, avait également été déployé sur le site de Notre Dame des Landes, lors de l’évacuation de la ZAD il y a quelques mois.

Depuis « l’acte III » des manifestations des Gilets Jaunes, le gouvernement avait durci le discours, et commencé à planter les graines pour cette nouvelle hausse du niveau de répression, accusant des « milliers de casseurs » en voie de « radicalisation » et en agitant la crainte que ces dits casseurs viennent pour « casser et tuer ». Un comble, alors que le dispositif répressif déployé par le gouvernement a déjà causé la mort d’une octogénaire à Marseille, victime d’une grenade lacrymogène, reçu en plein visage, alors qu’elle cherchait à fermer la fenêtre de son appartement pour éviter les gaz. Et ce sans compter les centaines de blessés et de manifestants interpellés un peu partout dans l’hexagone.

Aux abois, le gouvernement n’en est pas encore à déployer l’armée. Pas encore... Mais le nouveau saut répressif de Macron et ses ministres est révélateur de l’impasse dans laquelle se retrouve le gouvernement. Après un premier recul avec l’annonce de l’annulation de la hausse des taxes du carburant et un appel de Macron et Philippe à l’union sacré contre les gilets jaunes, l’heure est plus que jamais à l’amplification de la mobilisation. Par l’entrée en scène massive du monde du travail dans un mouvement de grève générale.

Crédit photo : FRANCK DUBRAY / OUEST-FRANCE




Mots-clés

Gilets jaunes   /    Manifestation   /    Emmanuel Macron   /    Répression   /    Politique