^

Jeunesse

Mobilisation étudiante à Toulouse

Action contre la précarité : plus de 1000 étudiants ont mangé gratuitement au Mirail !

À l’université du Mirail, à Toulouse, les étudiants mobilisés ont organisé une action « Resto U gratuit » ce mardi midi. Au total, c’est plus d’un millier de repas gratuits qui ont été distribués.

mardi 19 novembre

Le Mirail, à Toulouse, est l’une des facs qui a réagi le plus massivement après l’immolation de Anas à Lyon, qui dénonçait les conditions d’extrême précarité qui sont imposées aux étudiants. Mardi 12 novembre déjà, des rassemblements sur la fac et devant le CROUS en centre-ville avaient réuni plusieurs centaines de personnes. Dans la foulée, une assemblée générale rassemblant plus 500 étudiants a été organisée le jeudi. Dans les perspectives votées par les étudiants figuraient notamment l’appel à se joindre à la grève du 5 décembre, et des actions visant à rendre visible et dénoncer la précarité sur l’université, tout en invitant les autres étudiants à venir grossir les rangs de la mobilisation.

L’action « resto U gratuit » de ce mardi a donc été préparée par les étudiants mobilisés du Mirail dans la continuité de cette première assemblée générale, afin de permettre à tous ceux qui le souhaitent de manger un repas sans payer tout en appelant à s’organiser pour lutter contre la précarité.

Munis d’une banderole et de mégaphones, plusieurs dizaines d’étudiants ont à la fois visibilisé l’action à l’extérieur du bâtiment et se sont mis en lien avec les travailleurs du restaurant universitaire pour bloquer l’accès aux caisses et permettre aux étudiants de passer avec leur plateau sans payer. Cette opération « resto U gratuit » est hautement symbolique, dans le contexte où deux tiers des étudiants déclarent sauter régulièrement des repas, faute d’agent, et où le prix des restaurants universitaires est en augmentation constante.

Cette action réussie a également permis d’échanger avec les caissiers et cuisiniers du restaurant universitaire, eux-mêmes concernés par des conditions de travail difficiles et précaires, soumis à une pression hiérarchique constante. Rendez-vous a été pris avec plusieurs d’entre eux le 5 décembre, dans la rue, pour faire plier Macron et son monde.

Au total, c’est plus de 1000 repas gratuits qui ont été distribués ce mardi midi, et autant de tracts appelant aux prochaines actions.

Le succès de l’action a été tel que le restaurant universitaire s’est retrouvé en rupture de stock dès 13h. Dans la foulée, un rassemblement est organisé mardi soir devant le CROUS de Toulouse, et la prochaine assemblée générale du Mirail aura lieu ce jeudi.




Mots-clés

#LaPrecariteTue   /    Mirail   /    Précarité   /    Toulouse   /    Université   /    Jeunesse