^

Politique

Extrême-droite hors de nos facs !

Attaques de l’extrême-droite à Montpellier : les locaux du Poing Levé et de Solidaires taggés

Après l'agression de militant.e.s du Poing Levé Montpellier par des militants d'extrême droite cagoulés et armés de gazeuses, des tags fascistes et homophobes ont été découverts devant les locaux du Poing Levé, des syndicats Solidaires et de La Cimade ce vendredi. De nombreuses organisations appellent à un rassemblement lundi 14 novembre à 12h à l'Université Paul Valéry.

vendredi 11 novembre

« Le Poing PD » c’est ce qui a été tagué par l’extrême droite devant l’adresse de domiciliation de l’association le Poing Levé Montpellier dans la nuit de jeudi à vendredi. Les locaux des syndicats Solidaires ont eux aussi été tagués par l’extrême droite qui y a peint une croix celtique, symbole néo-fasciste, l’inscription « PD » et « 732 », référence raciste et islamophobe à Charles Martel et la bataille de Poitiers, utilisée régulièrement par l’extrême droite comme un symbole de victoire des « Français » sur les musulmans. Enfin, les locaux de La Cimade, association d’aide aux migrants ont également été dégradés par une croix gammée et l’inscription "732".

Cette nouvelle attaque survient après la réponse unitaire d’appel à un rassemblement contre l’extrême droite initiée par Le Poing Levé suite à l’agression de militant.e.s dimanche aux abords de l’université Paul Valéry alors qu’ils collaient des affiches pour les élections étudiantes. C’est bien parce que nous ne nous sommes pas laissés faire après l’agression que l’extrême droite nous attaque de nouveau avec ces tags homophobes et racistes, ciblant désormais non plus seulement des organisations étudiantes, mais aussi une organisation du mouvement ouvrier et une association d’aide aux migrants ! L’extrême droite veut nous faire taire, instaurer un climat de terreur sur la ville que nous ne pouvons pas laisser s’installer ! 

Ces attaques, en plein pendant les élections étudiantes sur l’université Paul Valéry font suite à la réaction unitaire qui a commencé à se déployer après l’agression subie par les militant•e•s du poing levé dimanche dernier. En effet, plus de 25 organisations appellent à se ressembler lundi 14 novembre à l’Université contre l’extrême droite, parmi lesquelles plusieurs union locales de syndicats (CGT, Solidaires, FSU), organisations politiques et collectifs de l’université (SCUM, Solidaires étudiant.e.s, Unef) et de la ville (la France Insoumise, Nous Toutes, Ligue des Droits de l’Homme, etc.)

Alors que le Rassemblement National hurle son racisme en scandant « qu’il(s) retourne(nt) en Afrique » dans l’hémicycle et que le préfet de police de Paris, Laurent Nunez, affirme qu’il existe un lien tangible entre délinquance et immigration, les groupuscules néo-fascistes se sentent libres d’attaquer et agresser les organisations d’extrême gauche ! C’est parce que le gouvernement fait tourner le débat politique principalement autour de l’immigration et de la sécurité, thème cher à l’extrême droite, que ses militants les plus violents passent à l’action en attaquant les organisations étudiantes et ouvrières.

Ce n’est d’ailleurs pas la première fois que des groupuscules d’extrêmes droite s’en prennent à des militant.e.s sur l’université. L’année dernière, lors des élections présidentielles, des militant.e.s de Solidaires étudiant.e.s avaient été agressé.e.s et frappé.e.s par des militants de Zemmour.

Nous devons frapper fort et unitairement face à ces attaques. La meilleure réponse que nous pouvons faire est celle de la solidarité la plus large possible contre l’extrême droite et ses idées racistes, islamophobes et homophobes ! 

Soyons nombreux lundi 14 novembre à 12h devant la bibliothèque universitaire de Paul Valéry à Montpellier pour montrer que l’extrême droite n’a pas sa place ni à la fac ni dans nos rues !



Mots-clés

Le Poing Levé   /    Solidaires   /    homophobie   /    Montpellier   /    Extrême-droite   /    Politique