×

Régularisation de tous les sans-papiers !

Bordeaux. Deux lycéennes menacées d’expulsion, apportons leur notre soutien ! 

Ce jeudi, une cinquantaine de lycéen.ne.s se sont réunis avec le comité de soutien pour Shenaya et Anna-Maria, menacées d’expulsion par la Préfecture, pour exiger la régularisation immédiate des deux lycéennes et de tous les sans papiers et appeler à la solidarité face aux politiques racistes du gouvernement.

Le Poing Levé Lycées

6 octobre 2023

Facebook Twitter
Bordeaux. Deux lycéennes menacées d'expulsion, apportons leur notre soutien !

© Crédits photo : Révolution Permanente

Ce jeudi midi, à l’initiative du Comité de soutien pour Shenaya et Anna-Maria et du Poing Levé, une cinquantaine de lycéen.ne.s, accompagné.e.s de quelques enseignant.e.s, se sont réuni.e.s en Assemblée Générale devant les portes de l’établissement, pour réitérer leur soutien à Shenaya et Anna-Maria, toutes deux élèves de terminale au lycée Magendie et menacées de devoir quitter le territoire français par la Préfecture.

Cela fait déjà plusieurs semaines que le comité de soutien pour Shenaya et Anna-Maria, en lien avec les lycéen.ne.s de Magendie et de nombreux soutiens, ont engagé une bataille contre les procédures d’OQTF menaçant les deux jeunes filles. Suite à une première victoire, les lycéen.ne.s de Magendie se sont réunit pour réaffirmer leurs soutien face aux politiques racistes du gouvernement et appeler à la solidarité.

« Si on est réunis aujourd’hui, c’est parce qu’on refuse de voir nos deux camarades de classe se faire expulser de force de France. Shenaya a fui des menaces de morts au Sri-Lanka et sa famille court un grave danger à retourner là-bas. Anna-Maria est venue en France pour se faire soigner, elle a échappé de peu à la mort, aujourd’hui elle veut faire ses études ici, c’est un droit et personne, ni l’Etat, ne doit l’en empêcher », explique Axel, militant du Poing Levé.

Un enseignant a, lui aussi, pris la parole pour expliquer sa présence : « C’est important pour nous d’être présent pour Anna-Maria et Shenaya et d’être à leur côté, c’est toujours quelque chose d’insupportable et de révoltant en tant qu’enseignant de voir des lycéens dans cette situation. Il faut se mobiliser, ça peut être long face à la préfecture, mais c’est important d’être là ».

Les lycéen.ne.s ont aussi tenu à montrer que les procédure d’expulsions de ces lycéennes rentrent dans un contexte beaucoup plus globale d’offensive islamophobe et raciste du gouvernement. De l’interdiction de l’Abaya dans les établissements du secondaire à la suspension des visas pour les étudiants malien, burkinabé et nigérien, la rentrée du gouvernement se fait sous le prisme de l’islamophobie et du racisme d’état.

À ce propos, Naoki, lycéen à Magendie, affirme que « si nos deux camarades sont dans cette situation, c’est le résultat de la politique raciste que mène Macron et son gouvernement. C’est la loi immigration dont l’objectif est de faciliter et d’accélérer les procédures d’expulsions des migrants, c’est les délogements et les violences policières incessantes contre les camps de migrants, parfois mineurs comme ça avait été le cas à Bordeaux avec l’expulsion du lieu de vie de Kabako. Et c’est aussi la surenchère réactionnaire avec l’extrême-droite autour des migrants de Lampedusa et le refus de les accueillir en France ».

« Avec le Poing Levé, on s’oppose fermement à toutes les politiques racistes et réactionnaires, et on revendique la régularisation de tous les sans-papiers et l’ouverture des frontières. Se battre pour la régularisation de Shenaya et Anna-Maria c’est se battre pour tous les sans-papiers ! » continu-t-il.

Les lycéen.ne.s de Magendie comptent bien continuer la mobilisation. Pour cela, ils ont décidé unanimement en AG d’arrêter les cours le lundi 9 octobre pour tenir un rassemblement à 10 heure, auquel l’ensemble des organisations syndicales, politiques et associatives sont invitées. Ces lycéens appellent aussi à une nationalisation du rassemblement devant tous les lycées de France pour soutenir ces deux lycéennes et s’opposer aux politiques racistes du gouvernement.

Contre le racisme d’état, soutien à Shenaya et Anna-Maria et régularisation de tous les sans-papiers !


Facebook Twitter
La manifestation antiraciste du 21 avril autorisée : tous dans la rue ce dimanche à Paris !

La manifestation antiraciste du 21 avril autorisée : tous dans la rue ce dimanche à Paris !

Des AED condamnés à de la prison avec sursis pour avoir dénoncé la répression syndicale et le racisme

Des AED condamnés à de la prison avec sursis pour avoir dénoncé la répression syndicale et le racisme

Marche antiraciste du 21 avril interdite à Paris. Face à la répression, faisons front !

Marche antiraciste du 21 avril interdite à Paris. Face à la répression, faisons front !

Répression coloniale. A Pointe-à-Pitre, Darmanin instaure un couvre-feu pour les mineurs

Répression coloniale. A Pointe-à-Pitre, Darmanin instaure un couvre-feu pour les mineurs

Peines contre les parents, internats : Attal s'en prend encore aux jeunes de quartiers populaires

Peines contre les parents, internats : Attal s’en prend encore aux jeunes de quartiers populaires

« Place Nette » à Mayotte : le gouvernement relance l'opération Wuambushu pour des expulsions de masse

« Place Nette » à Mayotte : le gouvernement relance l’opération Wuambushu pour des expulsions de masse

Solidarité avec les sans-papiers et les mineurs isolés : tous dans la rue ce vendredi 12 avril !

Solidarité avec les sans-papiers et les mineurs isolés : tous dans la rue ce vendredi 12 avril !

JO : À la Maison des Métallos, la lutte des mineurs en recours s'organise contre les expulsions

JO : À la Maison des Métallos, la lutte des mineurs en recours s’organise contre les expulsions