^

Politique

Violences policières

« Ca aurait été drôle que tu te noies ». Les CRS au lycéen ayant sauté dans un fleuve à Quimper

La vidéo a fait le tour de la toile. Un lycéen, pour échapper aux forces de répression à Quimper, s'est jeté dans le fleuve de l'Odet, le 9 mars dernier. Le jeune homme a depuis révélé les insultes et provocations des CRS, après être sorti des eaux.

jeudi 14 mars

Crédit photo : capture d’écran issue du document vidéo de Marko Sparrow

Ce 13 mars, le site Check News de Libération a publié un article répondant à la question d’un internaute demandant si la vidéo d’un lycéen se jetant dans l’Odet à Quimper le 9 mars dernier pour échapper aux CRS était authentique. Si Check News a confirmé la véracité de cette vidéo, l’article va plus loin, et dévoile le témoignage du lycéen lui même.

« Je restais sans bouger et je cherchais un ami à moi lorsqu’un CRS a dit : "Bah tiens, toi tu vas venir avec nous." Ils étaient cinq, tous la matraque à la main. Je lui ai répondu que non, je n’ai rien fait. J’ai reculé, je me suis retourné et j’ai vu cinq autres CRS. J’étais alors encerclé et par peur de me faire frapper, j’ai sauté sans réfléchir. Déjà dans l’eau, à un moment j’ai paniqué. J’ai cru que j’allais me noyer. Une fois sorti de l’eau. Ils m’ont plaqué au sol et m’ont emmené avec eux. Ils m’ont mis par terre et beaucoup de CRS m’insultaient. Ils disaient "ça aurait été drôle que tu te noies" ou "bah alors t’as froid ?" en rigolant. Ensuite les pompiers sont arrivés. Ils m’ont emmené à l’hôpital. Une fois arrivé là-bas, j’ai remis mes affaires mouillées et j’ai pris la fuite avant que les gendarmes ne reviennent. »

L’acte XVII à Quimper a été durement réprimé. Lors de cette nouvelle mobilisation des Gilets Jaunes on a pu voir des videos sur les réseaux sociaux montrant un Gilet jaune tabassé par les Gendarmes Mobiles alors qu’il se trouve isolé et tente de s’accrocher à la rambarde d’un pont ou encore cet homme en fauteuil roulant, sous le jet d’une lance à incendie et visé par un tir de grenade lacrymogène. Lorsque l’on voit ces vidéos on comprend pourquoi le jeune homme a préféré sauter dans l’Odet.

Intimidations, insultes, violences, interpellations à l’aveugle, c’est à cet ensemble de pratiques que doivent faire face les Gilets Jaunes, actes après actes depuis près de 4 mois. Des violences policières qui sont aujourd’hui au centre des polémiques, et dont cet épisode s’ajoute à la liste.




Mots-clés

Gilets jaunes   /    Manifestation   /    Violences policières   /    Répression   /    Politique