×

« Israël assassin, Payan complice »

Cadeau à l’État d’Israël : la mairie PS de Marseille suspend son aide à l’UNRWA

Vendredi, la mairie de Marseille, dirigée par le PS, confirmait la suspension de son aide financière à l'UNRWA, devançant même l’annonce du gouvernement de Macron. Un nouvel exemple du soutien fidèle de la mairie à l'État colonial d’Israël, qui ne date pas du génocide en cours.

Anna Nolite

29 janvier

Facebook Twitter
Cadeau à l'État d'Israël : la mairie PS de Marseille suspend son aide à l'UNRWA

Crédit photo : RP Marseille. Manifestation en soutien à la Palestine, le 28 janvier 2024

Alors qu’Israël poursuit son offensive acharnée contre le peuple palestinien depuis plus de 100 jours, les pouvoirs impérialistes s’obstinent dans leur soutien à l’État sioniste. Dernier exemple, vendredi 26 janvier, suite à la décision historique de la Cour Internationale de Justice affirmant le « risque » génocidaire à Gaza, de nombreux pays ont suspendu leur aide financière à l’UNRWA, structure de l’ONU qui apporte une aide humanitaire aux réfugiés palestiniens à Gaza et dans les camps des pays voisins. Une offensive à laquelle la mairie de Marseille a décidé elle aussi de participer, en coupant son aide financière à Gaza, quelques heures après le verdict de la Cour Internationale de Justice et avant même l’annonce du gouvernement français...

La mairie de Marseille devance le gouvernement en retirant son soutien à l’UNRWA

La mairie de Marseille a annoncé vendredi 26 janvier la suspension de son aide financière, soit environ 80 000 €, à l’UNRWA (United Nations Relief and Works Agency for Palestine), suite à des allégations israéliennes selon lesquelles 12 employés sur les 30 000 de l’UNRWA seraient liés aux attaques du 7 octobre. Une annonce faisant suite à la décision des Etats-Unis puis de nombreux pays impérialistes de suspendre leurs financements à l’agence, et devançant celle du gouvernement français, qui s’est prononcé sur la suspension de toute aide financière vers l’UNRWA ce dimanche 28 janvier.

C’est la sénatrice LR Valérie Boyer (qui avait demandé la déchéance de nationalité de Karim Benzema) qui avait d’abord appelé à « la prudence » face aux « relations ambigües » de l’UNRWA avec le Hamas, lors d’un conseil municipal. Un appel relayé par le groupe de droite Une Volonté Pour Marseille le 26 janvier pour interpeller le maire Benoît Payan, après quoi la mairie a confirmé la suspension de son aide auprès de La Provence. Une décision dénoncée par les manifestants marseillais ce dimanche, qui ont scandé devant la mairie : « Israël assassin, Payan complice ». Cette mesure, qui répond directement à la décision de la CIJ, constitue en effet une attaque brutale contre la population palestinienne.

L’agence de l’ONU gère à Gaza 183 écoles comptabilisant plus de 200 000 élèves, 22 structures de santé accueillant près de 3 millions de visites par an, 7 centres pour femmes en plus d’autres établissements. Elle assure aussi la distribution de nourriture et de médicaments. Mais elle n’est pas présente qu’à Gaza, elle gère également des camps de réfugiés palestiniens en Cisjordanie, en Jordanie, en Syrie et au Liban, comptant près de 6 millions de personnes. Après plus de 100 jours de guerre, cette décision ne va faire qu’aggraver la crise humanitaire et sanitaire en Palestine et dans la région tout en facilitant le projet de nettoyage ethnique d’Israël à Gaza.

Invisibilisation du soutien à la Palestine

Cette décision s’inscrit dans un soutien de longue date de la mairie de Marseille à l’État d’Israël. Récemment, la mairie s’était affichée en plein soutien à Israël en participant à la manifestation dite « contre l’antisemitisme » aux côtés du RN en novembre, légitimant ainsi l’instrumentalisation de la lutte contre l’oppression pour justifier le massacre à Gaza. La ville est également jumelée à la ville israélienne de Haïfa depuis 1958, juste dix ans après la Nakba. Il s’agit du premier jumelage franco-israélien dans toute la France, souscrivant à la colonisation israélienne en facilitant les échanges et les partenariats entre les deux villes. Une situation dénoncée par Urgence Palestine Marseille dans une pétition destinée au maire.

Ce soutien est encore actif en 2024 : jeudi 18 janvier, l’escalier iconique du Cour Julien à Marseille a été repeint en solidarité au peuple palestinien aux couleurs de leur drapeau. En moins de 48h une entreprise mandatée par les pouvoirs locaux a repeint les marches. Dans une ville où l’insalubrité des logements et l’entretien de l’espace public constitue un problème pérenne la volonté d’invisibiliser le soutien au peuple palestinien semble motiver plus les pouvoirs publics que la situation des habitants précaires de la ville !

Rien à attendre des élus et de la gauche institutionnelle

Encore une fois, la mairie de Marseille, sous l’aile du PS, affirme son appartenance totale au camp impérialiste et confirme que nous n’avons rien à attendre d’une gauche institutionnelle qui demande la répression brutale des révoltés contre la violence policière et a mené des attaques historiques contre notre camp.

Encore récemment, en plein massacre à Gaza, le PS a participé à la campagne de normalisation du l’extrême droite, comme en témoigne l’appel d’Olivier Faure à l’unité nationale avec le RN avant de rétropédaler. Une énième démonstration du rôle réactionnaire du PS à laquelle il faut opposer une lutte contre le régime raciste et impérialiste qui continue de soutenir Israël, en construisant un mouvement de solidarité avec la Palestine par en bas.


Facebook Twitter
Campagne raciste : l'imam Mahjoubi menotté devant ses enfants et envoyé en centre de rétention

Campagne raciste : l’imam Mahjoubi menotté devant ses enfants et envoyé en centre de rétention

Georges Abdallah, un résistant communiste emprisonné depuis 40 ans qui révèle l'hypocrisie de Macron

Georges Abdallah, un résistant communiste emprisonné depuis 40 ans qui révèle l’hypocrisie de Macron

Appel à « dégager » Urgence Palestine : un texte policier contre les soutiens de la Palestine

Appel à « dégager » Urgence Palestine : un texte policier contre les soutiens de la Palestine


Panthéonisation de Manouchian : opération détournement de mémoire pour Macron et le RN

Panthéonisation de Manouchian : opération détournement de mémoire pour Macron et le RN

10 milliards d'euros de coupes budgétaires : Le Maire saigne l'écologie, le travail et l'éducation

10 milliards d’euros de coupes budgétaires : Le Maire saigne l’écologie, le travail et l’éducation

Avant de salir Manouchian, Le Pen déjeunait avec l'AfD qui appelle à la « remigration »

Avant de salir Manouchian, Le Pen déjeunait avec l’AfD qui appelle à la « remigration »

Moins d'écologie, plus d'exploitation : l'exécutif donne de nouveaux gages à la FNSEA

Moins d’écologie, plus d’exploitation : l’exécutif donne de nouveaux gages à la FNSEA

Appel à « passer en économie de guerre » : Glucksmann lance sa campagne militariste

Appel à « passer en économie de guerre » : Glucksmann lance sa campagne militariste