^

Politique

DECONFINEMENT A DOUBLE VITESSE

Castaner pose au milieu de trente personnes sans masque mais pour lui pas d’interpellation policière

Mercredi, lors de la visite d’une usine de masques à Annoeullin dans le Nord, Christophe Castaner apparaît sur une photo sans masque, et entouré d’une trentaine de personnes. Le comble pour le ministre de l’Intérieur d’un gouvernement qui met actuellement en place un déconfinement répressif.

samedi 9 mai

Alors que le gouvernement martèle la population avec « la responsabilité individuelle », ces propres ministres ne respectent même pas les gestes barrières. Christophe Castaner, qui visitait une usine de l’entreprise Mortelecque à Annœullin (Nord)fabriquant des masques, a en effet posé sur une photo, entouré d’une trentaine de personnes, sans masque.

Alors que pendant la visite, il n’hésitait pas à dire « les Français sont responsables, civiques et ils veilleront à ce que tous les efforts faits par le collectif de la Nation, ne soient pas perdus par des comportements idiots », il ne se gêne pourtant pas de prendre une photo dans laquelle il ne respecte aucun gestes barrières.
Un « comportement idiot » qui a fait du bruit sur Twitter, les internautes dénonçant l’absurdité de la situation, avec un Castaner respectant les gestes barrières face aux caméras, mais qui se relâche dès qu’elles disparaissent, et ce dans une ville placée en zone rouge :

Le cabinet du ministre de l’intérieur s’est rapidement exprimé, en exprimant des « regrets », et en expliquant que « cette photo prise, à la demande des couturières fières de leur travail, n’aurait pas dû être prise dans ces conditions » et que « les règles de distanciation physiques sont impératives et les habitudes dures à changer ». Une justification qui tient difficilement la route, surtout quand on voit la gestion autoritaire de la crise par le gouvernement, qui infantilise constamment la population, jouant sur la culpabilité individuelle pour justifier la répression.

Effectivement, le plan de déconfinement préparé par le gouvernement prévoit un renforcement de l’appareil répressif, notamment concernant… les gestes barrières ! Dans les transports publics, le port du masque devient obligatoire à partir du 11 mai, et ce sont 20.000 membres des forces de répression qui y seront déployés, tout cela en autorisant également la sécurité ferroviaire à dresser des contraventions de 135€, pour non-port de masque.

Alors que Castaner n’a qu’à présenter des excuses pour être acquitté, ceux qui sont obligés de prendre les transports en commun pour retourner travailler doivent déjà se procurer des masques à prix exorbitants, et s’ils n’en ont pas les moyens, eux se verront verbalisés de 135€ et n’auront pas d’occasion de s’excuser ou de se défendre dans la presse !
Face au gouvernement qui enchaîne scandale sur scandale concernant la gestion de la crise et qui permet aux riches et aux puissants de contrevenir à toutes les lois tant qu’ils s’excusent (et il en va de même pour l’évasion fiscale...), il est nécessaire de s’organiser dès maintenant pour que les travailleurs et travailleuses ne payent pas la crise des capitalistes !




Mots-clés

Déconfinement   /    Masques   /    Christophe Castaner   /    Politique