^

Politique

Communiqué

Des proches de Zineb Redouane s’indignent de la publication de photos de la défunte contre leur gré

Nous relayons ci-dessous le communiqué signé par plusieurs membres de la famille et proches de Zineb Redouane, suite à la publication de photos du visage de la défunte après avoir reçu la grenade en plein visage. MAJ du 17/07 : Nous précisons que les photos ont été diffusées avec l'accord de l'un des fils de Zineb Redouane, lui-même interviewé par Le Média TV, Sami Redouane, par souci de "montrer la gravité de l'acte et pour que justice soit faite".

vendredi 12 juillet

Illustration : artiste Magic, BlackLines

"Nous, enfants et amies de madame Redouane Zineb (mama Zina) - Redouane Soumia, Redouane Riadh, Redouane Isma et son mari Emad Ali, Redouane Milfet et Souames Imen (amie intime de Zineb) - dénonçons l’usage inhumain et indigne des photos de notre mère par Le Média TV et autres.

Ces derniers ont été en contact avec Milfet, qui les a remerciés pour leur premier reportage. Milfet, qui gère la page Facebook « Hommage à Zineb Redouane-Zerari » et qui nous représente devant la justice Française avec notre avocat désigné maître Yassine Bouzrou. Le Média TV a proposé un reportage à Milfet où elle devait apparaître, et elle a été contactée par leur cameraman M. Bilale sur Alger. Elle leur a donné un premier accord, mais après avoir consulté le reste de la famille qui a refusé sa participation au reportage, elle est retournée vers le Média TV pour leur transmettre le refus et s’excuser auprès de leur chef de rédaction. Ce dernier était compréhensif et a respecté la décision. Par la suite, Milfet a de nouveau été sollicitée par le Média TV qui souhaitait publier les photos de notre mère après le tir et après sa mort. Milfet a communiqué à M. Denis Robert son refus ainsi que le refus de la famille que ces photos apparaissent publiquement, ni en photos réelles ni en dessin. Ce dernier n’a pas respecté la volonté de la majorité de la famille et a collaboré avec d’autres sources.

Malgré la douleur causée, nous n’avons rien déclaré et nous avons respecté leur point de vue qui reste pour nous intolérable. Mais aujourd’hui la situation nous oblige à sortir du silence et à faire connaître publiquement notre position, qui est la même depuis le début de notre drame, surtout après avoir été contactés par plusieurs chaînes médiatiques comme Al Jazeera TV, qui ont respecté notre volonté et que nous remercions. Comme l’affaire est sortie du cadre familial, nous ne pouvons empêcher les gens d’en parler, et au contraire nous les en remercions, par contre nous leur demandons de rester dans le cadre humain et éthique et ne pas utiliser ces photos qui nuisent à l’image que nous voulons garder de notre mère. Nous sommes tous des êtres humains dotés de raison et d’émotions.

Pour finir, nous sommes bien déterminés à aller jusqu’au bout et à ne pas lâcher jusqu’à que la justice soit rendue à notre mère.
Nous insistons et persistons dans notre volonté que ce combat soit mené avec honneur et dignité, ce qui ressemble à notre maman.

Nous ne voulons pas surfer sur le scandale, nous ne cherchons pas à profiter du sensationnalisme, nous faisons parler les faits par un travail de fond. Notre avocat a vu ces photos et les a décrites dans la presse. Elles servent comme pièces à conviction dans le dossier et pour nous c’est suffisant.
A tous les moments de notre combat nous avons tâché de rester pudiques, de chercher la vérité et la justice dans la dignité, et pas à n’importe quel prix.

Ce communiqué a pour objectif d’éclaircir notre position, en premier lieu au regard de notre religion, et en second lieu face aux gens qui nous connaissent et connaissent notre mère. Ceux qui veulent partager ces photos le feront sans notre accord. Nous ne participerons pas à ce qui est pour nous un péché et nous ne nuirons pas à notre mère dans sa tombe. Qu’elle repose en paix. Merci à toutes les personnes qui nous soutiennent avec respect et compassion. Merci à tous les journalistes et médias qui respectent leur profession et leur serment et qui nous aident à faire jaillir la lumière sur toute la vérité pour obtenir justice.

VÉRITÉ. JUSTICE. DIGNITÉ"




Mots-clés

Zineb Redouane    /    médias   /    Violences policières   /    Répression   /    Politique