×

Grève massive et reconduite pour les salaires chez Ilévia, qui gère les bus et métro lillois

Depuis ce lundi, la grève et les piquets sont lancés chez Ilévia, le prestataire qui gère les bus, métro et tramways dans la métropole de Lille, pour les salaires. Sur fond de radicalisation de la contestation face au 49.3 et d’inflation, la colère lors des NAO a donné lieu à un mouvement d’une ampleur rare pour l’entreprise.

Boris Lefebvre

20 mars 2023

Facebook Twitter
Grève massive et reconduite pour les salaires chez Ilévia, qui gère les bus et métro lillois

Crédits photo : Révolution Permanente

Ce lundi, dès 4h du matin, les dépôts de transports d’Ilévia, qui exploite les métros, tramways et lignes de bus pour le compte de la Métropole de Lille, étaient bloqués par les salariés de la CGT et de Sud mais également de la CFDT. Les négociations annuelles obligatoires 2023, après cinq réunions, n’ont pas abouti entre les organisations syndicales et la direction. La grève massive ce lundi a donc été décidée.

Comme le rappelle Mohamed Fahri, secrétaire général de la CGT du réseau de transport Ilévia, la direction ne propose que 4,86% d’augmentation des salaires sur l’année alors que l’inflation est galopante. La direction cherche aussi à remettre en cause la subrogation, c’est-à-dire l’indemnisation en cas d’arrêt maladie, et à augmenter les jours de carence en échange de maigres primes vacances. Contre ces attaques, la CGT défend une revalorisation de 5,5% sur l’année et une revalorisation des tickets restaurant.

Une AG réunie devant le siège de Ilévia dans la zone d’activités du Château-Rouge, à Marcq-en-Barœul, a décidé à l’unanimité de prolonger le mouvement de grève le mardi afin de faire pression sur la direction. « Il faut faire fructifier nos acquis sociaux », soutient Mohamed Fahri. « On doit se battre pour obtenir un juste salaire » déclare-t-il également tout en faisant le lien avec la journée du jeudi 23 mars prochain : « On ne pourra pas bosser jusqu’à 64 ans ! ».

La mobilisation devrait également monter en puissance. Si quelques véhicules ont pu circuler ce lundi et si la ligne 1 du métro a démarré à partir de 10h, à partir de mardi le service de transport devrait être encore plus impacté par la mobilisation. « Pour les jours à venir, pas de métro, pas de tram, pas de bus, et les agences fermées ! » conclut Mohamed Fahri.

Sur fond de mobilisation contre le 49.3 et de lutte contre la réforme des retraites, le mouvement participe d’une dynamique de multiplication des grèves pour les salaires qu’il est central d’articuler à la mobilisation nationale en cours, en élargissant ses revendications pour arracher des augmentations de salaires pour toutes et tous, et beaucoup plus.


Facebook Twitter
100€ à débourser pour accéder à son CPF : le gouvernement fait à nouveau payer les travailleurs

100€ à débourser pour accéder à son CPF : le gouvernement fait à nouveau payer les travailleurs

SNCF. Une victime de VSS et le syndicaliste qui la défend convoqués en conseil de discipline

SNCF. Une victime de VSS et le syndicaliste qui la défend convoqués en conseil de discipline

Chambéry. Les parents d'élèves rejoignent la mobilisation en soutien à une enseignante

Chambéry. Les parents d’élèves rejoignent la mobilisation en soutien à une enseignante 

Toulouse. Les travailleurs d'Airbus Defense & Space en grève pour les salaires

Toulouse. Les travailleurs d’Airbus Defense & Space en grève pour les salaires

« Tavares gagne 36,5 millions grâce aux ouvriers sous-payés » Vincent, délégué CGT Stellantis

« Tavares gagne 36,5 millions grâce aux ouvriers sous-payés » Vincent, délégué CGT Stellantis

Toulouse. Marche blanche en mémoire d'Adrien, employé de l'ATPA-SPA en lutte contre la maltraitance animale

Toulouse. Marche blanche en mémoire d’Adrien, employé de l’ATPA-SPA en lutte contre la maltraitance animale

Dassault Aviation. Un militant CGT harcelé et menacé de licenciement pour la deuxième fois

Dassault Aviation. Un militant CGT harcelé et menacé de licenciement pour la deuxième fois

« Les conséquences sociales s'annoncent désastreuses » : 700 postes supprimés chez ExxonMobil

« Les conséquences sociales s’annoncent désastreuses » : 700 postes supprimés chez ExxonMobil