×

Europe forteresse

La France et l’Allemagne s’accordent pour renforcer leur arsenal répressif contre les exilés

Lors d’un conseil des ministres commun, les ministres de l’Intérieur français et allemand ont pris la décision de créer une unité conjointe pour surveiller et réprimer les migrants qui traverseraient leur frontière commune. Une attaque xénophobe de plus de l’Union Européenne contre les immigrés.

Belkacem Bellaroussi

26 janvier 2023

Facebook Twitter

À l’occasion du Conseil des ministres franco-allemand du 22 janvier 2023, le ministre de l’Intérieur français Gerald Darmanin ainsi que son homologue allemande Nancy Faeser (SPD) du gouvernement de Olaf Scholz ont signé un arrangement administratif créant une unité conjointe de lutte contre l’immigration irrégulière à leur frontière commune.

Cette unité, baptisée UCFA, pour Unité Conjointe Franco-Allemande de lutte contre l’immigration irrégulière effectuerait des « patrouilles communes » à la frontière des deux pays afin de réprimer toujours plus durement les migrants qui tenteraient le passage de frontière entre les deux pays au gré des refus de demandes d’asiles.

Outre les questions liées à cette unité de patrouille conjointe, les ministres ont aussi convenus « renforcer les missions de l’unité opérationnelle franco-allemande (UOFA) pour la sécurité de grands événements en vue des Jeux olympiques et paralympiques de 2024 à Paris », participant ainsi de la surenchère sécuritaire liée à l’organisation des JO 2024, alors que de nouvelles caméras dotées d’une intelligence artificielle devraient faire leur apparition dans l’enceinte et aux abords des lieux de compétition sportives. Caméras qui, en plus d’être utilisées lors des JO 2024, pourraient être utilisées à titre expérimentale jusqu’en juin 2025 lors de manifestations sportives ou culturelles. Alors que les témoignages de travailleurs sans papiers surexploités sur les chantiers des JO 2024 à Paris se multiplient, voilà une nouvelle mesure qui vient renforcer l’arsenal répressif à leur encontre et donner l’occasion d’un contrôle toujours plus grand sur les déplacements.

Cette décision s’inscrit dans un contexte où le gouvernement français et l’Union Européenne veulent intensifier la chasse aux migrants et aux sans-papiers, notamment dans le cadre de sa loi asile et immigration bientôt présentée en Conseil des ministres puis lors d’un sommet européen extraordinaire en février prochain.

Cette loi, portée par Darmanin, prévoit un éventail de mesures pour « rendre la vie impossible » aux migrants : facilitation des expulsions, renforcement de la « double peine », tri entre « bons » et « mauvais » migrants pour mieux les exploiter… Une série de mesure xénophobe et raciste de criminalisation des exilés qui n’a rien à envier à l’agenda politique de l’extrême-droite.

La décision prise par les deux ministres de l’Intérieur de créer une unité conjointe illustre donc une fois de plus le caractère éminemment répressif et xénophobe des politiques anti-migratoires de l’Union Européenne. Face à l’Europe forteresse, il y a urgence à revendiquer haut et fort l’ouverture des frontières, la régularisation immédiate de tous les sans-papiers, la fermeture des centres de rétention administrative, le droit au regroupement familial et l’arrêt immédiat des expulsions.


Facebook Twitter
Campagne raciste : l'imam Mahjoubi menotté devant ses enfants et envoyé en centre de rétention

Campagne raciste : l’imam Mahjoubi menotté devant ses enfants et envoyé en centre de rétention

L'imam Mahjoubi expulsé : la loi immigration au service d'une campagne raciste basée sur une fake news

L’imam Mahjoubi expulsé : la loi immigration au service d’une campagne raciste basée sur une fake news

Toulouse. La direction de la fac Paul Sabatier fait expulser une centaine de mineurs isolés

Toulouse. La direction de la fac Paul Sabatier fait expulser une centaine de mineurs isolés


« Rideau de fer maritime », expulsions massives : à Mayotte, le gouvernement prépare l'acte II de Wuambushu

« Rideau de fer maritime », expulsions massives : à Mayotte, le gouvernement prépare l’acte II de Wuambushu

Mort d'Adama : le parquet reconnaît l'implication des gendarmes mais continue de défendre l'impunité

Mort d’Adama : le parquet reconnaît l’implication des gendarmes mais continue de défendre l’impunité

Menace d'expulsion de l'imam M. Mahjoubi : une nouvelle campagne raciste signée Darmanin et le RN

Menace d’expulsion de l’imam M. Mahjoubi : une nouvelle campagne raciste signée Darmanin et le RN

Expulsions de SDF : comment l'Etat organise le « nettoyage » de Paris à l'approche des JO

Expulsions de SDF : comment l’Etat organise le « nettoyage » de Paris à l’approche des JO

14 février 1974 en Martinique : l'Etat Français tue des ouvriers agricoles en grève

14 février 1974 en Martinique : l’Etat Français tue des ouvriers agricoles en grève