^

Notre classe

Communiqué de presse SUD Activités Postales 92 du 14 juin 2019

Les grévistes du 92 ne quitteront pas le siège national de La Poste sans une véritable négociation !

La police a violemment évacué, hier soir vers 3h du matin, les postier-e-s du 92 - en grève depuis bientôt 15 mois - et leurs soutiens qui occupaient le siège national de la Poste. À coup de bélier et de marteau, histoire de se frayer un chemin, les forces de l'ordre ont une fois de plus agis dans l'intérêt du patronat pour déloger des travailleurs en lutte contre les suppressions d'emplois et la dégradation de leurs conditions de travail. Nous relayons ici le communiqué de Sud Poste 92.

samedi 15 juin

Communiqué de presse SUD Activités Postales 92 du 14 juin 2019

Ce vendredi 14 juin, vers 23 heures, une centaine de grévistes de La Poste des Hauts-de-Seine et leurs soutiens occupent le siège national de La Poste. L’occupation ne sera levée que lorsque la direction acceptera de rencontrer les grévistes afin de discuter d’un protocole représentant un véritable compromis.

Après 15 mois de grève, La Poste s’est permise de poser un ultimatum aux grévistes : elle a annoncé qu’elle annulait toutes les avancées issues des négociations tenues pendant plusieurs semaines. Elle veut également se laisser la possibilité de sanctionner l’ensemble des grévistes et de leurs représentants. Après avoir subi pendant plus d’un an des paies à zéro euro, les grévistes n’acceptent pas ces méthodes extrêmes !

La Poste n’a qu’une idée en tête : infliger une défaite aux 150 postiers et postières des Hauts-de-Seine en grève contre la dégradation de leurs conditions de travail et contre les suppressions d’emplois, et ainsi dissuader d’autres postiers et postières de suivre leur exemple.

Les grévistes ont décidé de donner une réponse à la hauteur et de montrer au contraire que la lutte paie !

Vidéos :

Les grévistes veulent un interlocuteur postal, pas des matraques :

Intervention policière après plus de 14 mois de grève :

VOIR LE LIVE FACEBOOK du photo-journaliste NnoMan présent sur place :




Mots-clés

Postiers du 92   /    Grève   /    La Poste   /    Répression   /    Notre classe