^

Politique

Nouveau scandale chez LREM : l’épouse de Gilles Le Gendre nominée à la FDJ fraichement privatisée

Raphaële Rabatel, épouse du patron des députés LREM, vient d’être nommée directrice de la communication de La Française des jeux. Et ce au moment même où les députés de la majorité votent sa privatisation.

vendredi 12 avril

C’est un nouveau conflit d’intérêts comme la majorité parlementaire semble en avoir fait sa spécialité. Au moment même où la loi Pacte est adoptée, qui prévoit le transfert au privé de la majorité du capital de la FDJ, cette nomination passe définitivement mal.

Dans un communiqué publié mardi, la FDJ défend son choix de recrutement en rappelant ses diverses expériences dans la communication institutionnelle et financière (Paribas, Caisses d’épargne, JCDecaux...), et en insistant sur son rôle chez Gaz de France où « elle a préparé et accompagné l’ouverture de capital en 2005, puis la privatisation et la fusion avec Suez (GDF Suez, aujourd’hui Engie), en 2007 ». Une spécialiste donc... de la destruction du service public.

Mais peut-on encore s’en étonner au vu de la porosité qui existe entre les milieux d’affaire et le monde politique, notamment chez LREM ? Sous prétexte d’ouverture à la « société civile », Emmanuel Macron avait fait rentrer dans son gouvernement et à l’Assemblée Nationale de nombreux chefs d’entreprise et hauts cadres.

Pour défendre l’indéfendable, Aurore Bergé, députée LREM, a même cru bon d’invoquer le féminisme, dans une grossière entreprise d’instrumentalisation de cette cause :

Si on ne connait pas encore tous les détails de l’affaire, cette nomination vient révéler une fois de plus au service de qui est la majorité présidentielle et parlementaire : de ces grands patrons et financiers qui font leurs choux gras sur les séries de privatisations mises en œuvre par les gouvernements successifs.




Mots-clés

Assemblée Nationale    /    LREM   /    Emmanuel Macron   /    Politique