×

Répressions syndicale

Première victoire ! Le tribunal condamne Neuhauser pour avoir interdit de site Christian Porta

La justice a condamné l’entreprise qui avait interdit au délégué CGT d’accéder à son usine pour son atteinte au droit syndical. Le premier entretien disciplinaire de Christian Porta, réprimé par sa direction, aura lieu ce matin.

16 février

Facebook Twitter
Audio
Première victoire ! Le tribunal condamne Neuhauser pour avoir interdit de site Christian Porta

Ce mercredi, la CGT Neuhauser était devant la justice pour faire cesser l’interdiction scandaleuse d’accéder au site qui vise Christian Porta depuis la semaine dernière, dans le cadre d’une procédure visant explicitement à le licencier. Alors que se tient une grève pour les salaires et contre sa répression sur le site de Fürst, cette offensive avait conduit la direction à envoyer la gendarmerie empêcher le syndicaliste d’accéder au site, dans une entrave grave au droit syndical.

Alors que les soutiens du militant étaient en train de se rassembler ce matin devant le siège de Neuhauser à Folschviller avant l’entretien disciplinaire du syndicaliste, le tribunal a rendu sa décision, offrant une première victoire contre l’offensive en cours. Le tribunal a en effet considéré que cette interdiction était effectivement abusive, portant « atteinte à l’exercice des droits syndicaux de celui-ci ainsi que de l’ensemble des salariés du site », et que le militant CGT devait pouvoir accéder à l’ensemble des sites de la société.

Dans sa décision, le tribunal rappelle que « que la mise à pied conservatoire du salarié (…) élu du personnel ne suspend pas l’exécution du mandat représentatif » et s’inscrit en faux face aux mensonges de la direction, soulignant que celle-ci affirme que le délégué CGT « sèmerait le trouble » alors qu’aucun élément fournit par la direction ne va en ce sens. En outre, le tribunal considère que « s’agissant des allégations de harcèlement moral invoquées (…) force est de constater qu’elles ne sont corroborées par aucun élément probant » tout en rappelant que la direction n’a jamais saisie la référente harcèlement du site, faisant ainsi « délibérément le choix de ne pas respecter les procédures encadrant les plaintes pour harcèlement. »

Alors que l’interdiction de site avait déjà été dénoncée par l’inspection du travail, la décision souligne les importantes contradictions de la procédure et des motifs invoqués pour tenter de licencier un militant syndical reconnu dans l’entreprise. Neuhauser est ainsi condamné à payer 3000€ de frais de justice à la CGT et à 5000€ d’astreinte par jour de retard dans l’application de la décision. De quoi donner du moral à Christian Porta, la CGT Neuhauser et leurs nombreux soutiens dans le long combat qui s’annonce pour faire reculer la direction du groupe InVivo et ses méthodes anti-syndicales.

Pour soutenir la CGT Neuhauser dans sa lutte, donnez à leur caisse de grève !


Facebook Twitter
Scandale : l'inspection du travail refuse le licenciement de Christian Porta, InVivo tente de passer en force

Scandale : l’inspection du travail refuse le licenciement de Christian Porta, InVivo tente de passer en force

Pour un 1er mai contre leurs guerres et l'austérité : rejoins les cortèges de Révolution Permanente !

Pour un 1er mai contre leurs guerres et l’austérité : rejoins les cortèges de Révolution Permanente !

Grève massive des conducteurs de bus de Montesson et Argenteuil pour les salaires

Grève massive des conducteurs de bus de Montesson et Argenteuil pour les salaires

Victoire ! L'inspection du travail refuse le licenciement d'Alexandre, délégué syndical à la Fnac

Victoire ! L’inspection du travail refuse le licenciement d’Alexandre, délégué syndical à la Fnac

Casse sociale chez Casino : plus de 3000 postes supprimés !

Casse sociale chez Casino : plus de 3000 postes supprimés !

Contre la répression de Siham Touazi, la CGT 95 appel à un rassemblement le 7 mai à Pontoise

Contre la répression de Siham Touazi, la CGT 95 appel à un rassemblement le 7 mai à Pontoise

Toulouse. Les ingénieurs de CS Group en grève contre le « flex office »

Toulouse. Les ingénieurs de CS Group en grève contre le « flex office »

Éducation : la grève du 22 avril ne peut rester isolée, il faut un plan pour élargir la lutte !

Éducation : la grève du 22 avril ne peut rester isolée, il faut un plan pour élargir la lutte !