^

Politique

Réforme des retraites

Repousser l’âge de départ à la retraite : « Quand c’est flou, c’est qu’il y a un loup »

mardi 26 mars

Crédit Photo : Révolution Permanente

Il y a deux ans environ, début mars 2017, en pleine campagne présidentielle, Emmanuel Macron candidat se montrait défavorable à tout allongement de la durée de cotisation pour les retraites. Mais ces paroles semblent avoir mal vieillies depuis. Au point que les plus ardents défenseurs du recul de l’âge de départ à la retraite pointent du doigt, à l’image de Valérie Pécresse ce matin sur France Inter, un gouvernement qui “avance masqué”, multipliant les voltes faces. “La réforme des retraites dans le brouillard” titre ainsi l’éditorial du journal Le Monde, c’est vous dire.

Dans le programme d’En Marche était porté l’idée de mettre en place une retraite par points : “un système universel de retraites où un euro cotisé donne les mêmes droits, quel que soit le moment où il a été versé, quel que soit le statut de celui qui a cotisé”. Ainsi, la retraite pourrait ne plus être calculée sur la base des 25 meilleures années d’une carrière et la valeur d’un point fluctuerait, probablement à la baisse, d’après la situation économique et un certain nombre de données démographiques et sociologiques (nombre de retraités, espérance de vie, âge de départ, etc.). Déjà en 1993, la réforme Balladur s’en prenait au régime des retraites, le faisant passer d’une prise en compte des dix meilleures années aux vingt-cinq actuelles ainsi que le passage de 37,5 annuités à 40 pour profiter d’un taux plein. Mesure étendue aux fonctionnaires en 2003 avec la réforme Fillon. Aussi faut-il insister sur l’effet de nivellement vers le bas que produirait la suppression des 42 régimes spéciaux en faveur d’un seul régime universel. Ce dernier supprimerait de nombreux droits conquis par la lutte et serait incapable de tenir compte de la pénibilité et des spécificités de chaque métier.

Mais qui mieux que Fillon, lui-même, pour dévoiler, avec pédagogie, le sens d’une telle supercherie ?

Mais depuis maintenant quelques jours, alors que le mouvement des gilets jaunes ne se résigne pas, Agnès Buzyn évoque que le recul de l’âge de départ à la retraite est bel et bien “sur la table.” S’en suivent quelques revirements, avant de conclure le 21 mars : « l’âge, évidemment, est en discussion. ». Loin d’être une initiative isolée, la ministre des Solidarités et de la Santé fut appuyée dans cette séquence par le ministre de l’Action et des Comptes publics Gérald Darmanin qui saluait les propos de sa collègue en ces termes : « Ce que dit Agnès Buzyn, c’est ce qu’ont fait les gouvernements de toute l’Europe : on vit plus longtemps, donc on doit travailler un peu plus longtemps ». Et comme le précise Le Monde dans son édito, même Edouard Philippe s’interroge : “visiblement au diapason de l’entourage du président de la République, pour savoir s’il faut travailler plus longtemps”.

Ces apparentes dissonances ne manquent pas de déboussoler les directions syndicales. De la CGT à la CFDT en passant par FO, c’est Catherine Perret, numéro deux de la première centrale qui résume le mieux l’impression générale : « Quand c’est flou, c’est qu’il y a un loup », reprenant la fameuse réplique de Martine Aubry en 2011.

Si le sujet est “explosif”, et ce, dans le contexte d’une crise profonde qui tiraille l’exécutif depuis bientôt 20 semaines avec le mouvement des gilets jaunes, le gouvernement avance ses pions un à un, tout en durcissant ses méthodes répressives. Quand Le Monde évoque un brouillard, c’est sans doute d’avantages dans la tempête que l’exécutif se fraye un chemin grâce à la répression. Faut-il le rappeler, la dernière tentative de détricoter la retraite avait provoqué un mouvement social inédit, coûtant la tête d’Alain Juppé. D’autant que selon le dernier sondage de l’étude Harris Interactive, “61% des Français s’opposent à un report de l’âge légal de départ à la retraite”.




Mots-clés

Gilets jaunes   /    Réforme des retraites   /    Retraités   /    Emmanuel Macron   /    Syndicat   /    Politique