^

Débats

Organisée par Révolution Permanente et Communard.e.s

Toulouse. Samedi 30 novembre, réunion publique « Des Gilets jaunes à la grève générale »

Ce samedi 30 novembre à Toulouse, Révolution Permanente et Communard.e.s vous invitent à participer à leur réunion publique « Des Gilets jaunes à la grève générale, s'organiser pour faire tomber Macron ! ». Rendez-vous à partir de 18h30, salle San-Subra (Métro Saint Cyprien, ligne A)

mercredi 27 novembre

L’événement est disponible sur facebook et sur démosphère.

OUVERTURE DES PORTES A 18H30,
SALLE SAN SUBRA, 2 RUE SAN SUBRA (METRO SAINT CYPRIEN)

Le mouvement des Gilets jaunes, qui vient de fêter ses un an, a anticipé un retour de la lutte des classes à l’échelle internationale, avec des conflits durs et souvent incontrôlés, mettant fin à tous les discours sur la "fin de l’histoire" qui avaient marqué ces dernières décennies. En France et aux quatre coins du monde, le mouvement inspire par sa radicalité et sa détermination qui ont forcé Macron à reculer.

La perspective que cet état d’esprit serve d’exemple à d’autres secteurs de travailleurs ou de la jeunesse est une question décisive alors que s’engage la bataille contre la réforme des retraites et que la précarité ne cesse de broyer des vies, à l’image de cet étudiant lyonnais qui s’est immolé par le feu devant le CROUS. Que l’on songe aux travailleurs de la RATP, qui ont imposé la date du 5 décembre comme point de départ d’une grève illimitée, à laquelle de nombreux secteurs se rattachent aujourd’hui, ou encore aux "grèves sauvages" à la SNCF, à l’image de la grève victorieuse du technicentre de Châtillon où les travailleurs des ateliers de maintenance ont relevé la tête en se mettant spontanément en grève et bloquant une partie du trafic ferroviaire du pays, nombreux sont les signaux qu’une nouvelle radicalité est en train de prendre forme.

C’est notamment l’hypothèse formulée par Juan Chingo, membre du comité éditorial de Révolution Permanente, et auteur de Gilets jaunes. Le soulèvement, un livre dans lequel il tente de tirer des enseignements de la dernière séquence et de formuler des perspectives stratégiques pour la suite.

Parce que nous ne voulons pas seulement leur "faire peur", mais que nous sommes déterminés à gagner, nous t’invitons à venir discuter avec :

Clément Allochon , cheminot à la SNCF et gréviste du technicentre de Châtillon

Gaëtan Gracia, ouvrier tourneur-fraiseur et militant CGT dans la sous-traitance aéronautique à Toulouse

Anna Trotzky, étudiante au Mirail et militante du collectif féministe révolutionnaire Du Pain et des Roses

et les militants de Révolution Permanente et de Communard.e.s sur Toulouse




Mots-clés

5 décembre   /    Communard.e.s   /    Gilets jaunes   /    Aéronautique   /    Grève générale   /    Emmanuel Macron   /    CGT   /    Toulouse   /    SNCF   /    Débats