^

Politique

Déferlante islamophobe

Un sénateur compare les femmes voilées à des sorcières

Jean-Louis Masson, sénateur de Moselle, a ce mardi insulté ouvertement les femmes voilées en les comparant à des sorcières d'Halloween. Cette déclaration ultra-réactionnaire a eu lieu pendant le débat au Sénat sur le projet de loi visant à interdire le port du voile pour les accompagnatrices des sorties scolaires. Une haine déversée sans vergogne qui s'inscrit dans la continuité de l'offensive islamophobe du gouvernement.

mercredi 30 octobre

Le sénateur a déclaré que les femmes qui accompagnent les sorties scolaires et qui portent le voile font du « prosélytisme communautariste ». Selon lui, les enfants seraient « encerclés » par « des femmes voilées qui font du communautarisme » et va même jusqu’à les comparer aux sorcières d’Halloween, annonçant que les femmes dont la maman humiliée et insultée par Julien Odoul « n’avait qu’à pas mettre son voile, elle n’aurait pas eu de problèmes ».

La conclusion que le sénateur apporte à son discours des plus racistes est tout aussi significative puisqu’il ajoute que « S’ils ne sont pas contents, ils ont qu’à retourner d’où ils viennent ». 

Ce discours s’inscrit dans le débat sur un projet de loi déposé par LR visant à interdire le voile lors des sorties scolaires, que le Sénat a par ailleurs voté le jour même de l’attentat terroriste et islamophobe de Bayonne. En effet, depuis plusieurs semaines déjà le gouvernement remet au cœur du débat public la question du voile, après l’attentat de la préfecture de Police de Paris début octobre, laissant une porte ouverte à tous les discours racistes et islamophobes que portent l’extrême-droite.

L’attentat islamophobe perpétué par un ex-candidat du front national à Bayonne ce lundi révèle parfaitement la dangerosité de la place que prend un débat tel que celui-ci.

Ce n’est donc pas un hasard si ce sénateur se sent aujourd’hui à l’aise pour déverser les pires insanités racistes, mais bien parce que l’offensive islamophobe du gouvernement permet aux langues bien aigries de la droite et de l’extrême-droite de se délier dans un contexte médiatique où l’idéologie d’extrême-droite raisonne parfaitement avec le discours actuel du gouvernement. Il est important de ne pas laisser passer ces discours haineux qui permette qu’un attentat dans une mosquée soit réalisé. 

Nous ne pouvons rester muet face à ce discours haineux à l’égard de ses femmes qui se trouvent aux cœurs d’un débat, dans lequel la parole ne leur est jamais donnée. Aujourd’hui, il est central que l’extrême-gauche, le mouvement ouvrier, et le mouvement féministe, prennent position pour soutenir les femmes voilées, qui font les frais de l’offensive islamophobe menée par le gouvernement, et qui sont devenues un défouloir de haine de la droite et l’extrême-droite. 




Mots-clés

Sénat   /    Islamophobie   /    Racisme   /    Extrême-droite   /    Politique