^

Notre classe

Convergence GJ-grévistes

VIDEO. A Strasbourg, la BAC interpelle dans un bar un manifestant après l’acte 60

Le 4 janvier, comme partout en France, Strasbourg a célébré l'unification entre les Gilets jaunes et les grévistes. Les Gilets jaunes et les salariés en grève sont partis en manifestation sauvage dans le centre ville. Le soir, la BAC procédait à des interpellations scandaleuses dans un bar.

lundi 6 janvier

Strasbourg, la capitale de l’Alsace, traversée par une manifestation radicale de la classe ouvrière !

Le 4 janvier, comme partout en France, Strasbourg a célébré l’unification entre les Gilets jaunes et les grévistes, ainsi que les perspectives de la généralisation de la grève vers d’autre secteurs – notamment le privé, où il commence a y avoir quelques remous. S’ouvre ainsi la perspective de passer un cap supplémentaire dans la mobilisation puisque la semaine qui démarre doit s’inscrire dans l’augmentation de la mobilisation pour faire plier Macron et son gouvernement.

À 13h, un rassemblement des cheminots était organisé, et les Gilets jaunes du département étaient appelés à s’y joindre. Ils ont répondu présent et ce avec toute leur radicalité, qui a entraîné les salariés en grève. Suite aux prises de paroles, tout le monde est parti en manifestation sauvage dans tout Strasbourg. Cela a donné lieu à un blocage des trams de Strasbourg en centre ville. De nombreux slogans hostiles à la police, et à la BAC en particulier, ont été scandés.

« BAC, milice du capital ! »

À chaque mobilisation, la brigade anti-criminalité fait des ravages. Ce samedi n’a pas fait exception. Après la manifestation, la BAC a procédé à des arrestations dans les bars. Une vidéo ayant circulé sur les réseaux sociaux en témoigne.

Tous les clients du bar étaient sous le choc de voir ces arrestations jusque dans les bars, sans autorisation, sans aucune présentation d’un identité de la part des policiers, ni numéro de code RIO. Face à une macronie qui montre quelques fissures mais qui est determinée à faire passer sa réforme, à nous de généraliser la grève pour arracher la victoire !




Mots-clés

Mouvement des retraites 2019-2020   /    Grève décembre 2019   /    Police   /    Gilets jaunes   /    Réforme des retraites   /    Grève   /    Violences policières   /    Notre classe